Frauenfriedenskirche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frauenfriedenskirche
Image illustrative de l'article Frauenfriedenskirche
Vue d'ensemble de l'église
Présentation
Culte catholique
Type Église
Début de la construction 1927
Fin des travaux 1929
Architecte Hans Herkommer
Style dominant Architecture moderniste de l'entre-deux-guerres
Site web www.frauenfrieden.de/
Géographie
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Région Drapeau du Land de Hesse Hesse
Commune Francfort-sur-le-Main
Coordonnées 50° 07′ 42″ N 8° 38′ 44″ E / 50.128333, 8.64555650° 07′ 42″ Nord 8° 38′ 44″ Est / 50.128333, 8.645556  

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Frauenfriedenskirche

La Frauenfriedenskirche (Notre-Dame de la Paix en allemand) est une église catholique romaine de Bockenheim, dans la ville de Francfort-sur-le-Main.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle a été construite par Hans Herkommer 1927 à 1929. L'église est un exemple exceptionnel de l'architecture moderniste de l'entre-deux-guerres, combinant des éléments de l'expressionnisme avec la "Nouvelle Objectivité" de l'architecture du Bauhaus, et en utilisant des mosaïques monumentales pour la décoration extérieure et intérieure.

Le projet de construire une telle église a été développé en 1916 par Hedwig Dransfeld, alors président de la Frauenbund Deutscher Katholischer (L'organisation allemande des femmes catholiques). L'église était censée représenter une prière pour la paix dans la pierre et aussi servir comme un mémorial pour les morts de la Première Guerre mondiale. L'argent de la Fondation initialement collecté pour le projet a été perdu en raison de l'hyperinflation allemande entre 1914 et 1923.

L'église a finalement été achevée le 5 mai 1929 et remis à la congrégation catholique de Bockenheim. Elle a été fortement endommagé par la Seconde Guerre mondiale, puis reconstruite avec l'argent donné à cet effet. Les noms des soldats allemands tués ou disparus dans les deux guerres mondiales ont été exposés dans l'église en échange d'un don.

Architecture[modifier | modifier le code]

L'église, son presbytère, et les salles paroissiales forment une unité architecturale, de 18 sur 30 mètres. La façade ouest de l'église est dominée par un portail 25 mètres de haut, subdivisé par trois arcs. L'arche du milieu contient une mosaïque monumentale couverte de la statue de Marie comme Reine de la Paix. La mosaïque de l'arc de gauche représente la nuit, le deuil et une épée, symbole de la guerre, l'un sur la droite symbolise la paix en montrant le soleil, de bonheur et de fleurs. Les mosaïques sont du sculpteur Emil Sutor.

En dessous de la triple nef de 18 m de haut, il y a une crypte, contenant une pietà par Ruth Schaumann. Dans la nef, l'autel est à 2 m au-dessus du niveau du plancher. Au-devant, se trouve une mosaïque monumentale de Joseph Eberz. Il dépeint le Jésus crucifié, en dessous de lui Marie, Mère de Jésus, transpercée par sept glaives.

L'orgue[modifier | modifier le code]

L'orgue de la Frauenfriedenskirche a été construit par la société Siegfried Sauer à Höxter en 1996. Il dispose de 45 registrations avec traction mécanique électrique, trois claviers et un pédalier.

Depuis 1956, l'église a six cloches.