Francis Muguet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Francis Muguet

Description de l'image  francis_muguet.jpg.
Naissance 30 avril 1955
Décès 14 octobre 2009
Nationalité Drapeau de la France Français

Francis Muguet (né le 30 avril 1955 et mort le 14 octobre 2009[1]) était un chercheur français et une personnalité de l'Internet.

Biographie[modifier | modifier le code]

Docteur en sciences de l'Université de Texas Tech (1992, thèse sur des améliorations computationnelles concernant un nouveau modèle de l'électron hydraté ainsi que des géométries de dimères de l'eau et de l'ammoniac) et licencié en droit, il fut chercheur à l'École nationale supérieure de techniques avancées (ENSTA ParisTech) de 1993 à 2009, puis consultant auprès de l'Union internationale des télécommunications (UIT) et l'Université de Genève.

Engagements[modifier | modifier le code]

Défenseur de l'accès libre et ouvert aux contenus scientifiques[2], il préside le groupe de travail de la société civile sur l’information scientifique, et cocoordonne le groupe sur les brevets, marques et droits d’auteur au Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI)[3],[4]. Il a été aussi actif dans le Réseau Mondial pour la Diversité Linguistique, la Coalition Dynamique pour la Diversité Linguistique du Forum sur la gouvernance de l'Internet[5] et membre d'ICVolontaires.

Il a plusieurs fois aidé Richard Stallman à rencontrer des personnages politiques français : notamment Claudie Haigneré en juillet 2003[6], Ségolène Royal en juin 2006[7].

Francis Muguet a conçu le concept du mécénat global qui propose de répondre à l'argument juridique invoqué contre la licence globale en vertu de la Convention de Berne sur le droit d'auteur. Le mécénat global est soutenu par Richard Stallman qui a corédigé avec lui la Déclaration de la Louisiane[8] lors d'un atelier organisé par la Société française de l'Internet[9] le 12 mars 2009. Francis Muguet est un des fondateurs de la SARD[10], Société d'acceptation et de répartition des dons, qui reprend les principes du Mécénat global. Il a contribué au livre La Bataille Hadopi (ILV-Edition.com, oct. 2009) qui lui est dédié[11].

Adama Samassekou, président du processus préparatoire du Sommet mondial sur la société de l'information de Genève et du réseau Maaya, a rendu hommage à Francis Muguet en écrivant :

« Ayant eu le grand honneur et le privilège de présider le processus préparatoire de la phase de Genève du SMSI, je peux témoigner du rôle remarquable qu’a joué Francis Muguet, côté Société civile, dans l’adoption de certains textes essentiels de la Déclaration et du Plan d’Action de Genève, en particulier le 3e principe fondamental « Accès à l’information et au savoir », dont le paragraphe 28 portant sur le libre accès aux connaissances scientifiques est de son inspiration et pratiquement de sa plume. »

— Hommage de Maaya[12]

Références[modifier | modifier le code]


Sur les autres projets Wikimedia :