Festool

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Festool GmbH

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo Festool

Création 1925
Dates clés 1er janvier 2000
Fondateurs Gottlieb Stoll (1897-1971)
Forme juridique Société en commandite (de)
Slogan Les outils de toutes les exigences
Siège social Drapeau d'Allemagne Wendlingen 73240 (Allemagne)
Activité Outillage professionnel
Produits Outillage électro-portatif et pneumatique
Société mère Tooltechnic Systems AG & Co. KG
Sociétés sœurs Schneider-Airsystems, Tanos, Zobo, Cleantec, Narex
Filiales Tooltechnic Systems France
Effectif environ 2500
Site web Festool France
Chiffre d’affaires 350 millions d'euros (2008)

Festool GmbH est une société filiale de la société allemande TTS Tooltechnic Systems, installée à Wendlingen am Neckar en Allemagne[1], qui conçoit, produit et distribue de l'outillage électro-portatif et pneumatique professionnel.
L'usine de production est implantée à Neidlingen dans le land de Bade-Wurtemberg. Festool est sortie du groupe Festo le 1er janvier 2000, en prenant le nom de Festool Tooltechnic Systems. Festool est désormais une entité du groupe allemand TTS Tooltechnic Systems de la division Festool group créé en 2013 au même titre que Protool (outillage électro-portatif professionnel) qui fusionne avec Festool fin 2013, Schneider-Airsystems (systèmes d'air comprimé), Tanos (conception et fabrication de systainer), Cleantec (systemes d'aspiration mobile cleantex), WVT (consomable Domino), Narex (outillage électro-portatif), Festool Engeneering, ZOBO swiss (foret à bois), Polak (pièce aluminium moulé).
Ces marques sont distribuées directement dans 26 pays et présents dans 42 autres par le biais de partenaires importateurs, 70 % du chiffre d'affaires est réalisé hors d'Allemagne.

Produits[modifier | modifier le code]

Festool propose une vaste gamme d'outils électro-portatif et pneumatique destinée aux professionnels et artisans du bois, de la peinture, du bâtiment et de la carrosserie automobile. Parmi lesquels on trouve ;

  • fraiseuses, défonceuses, rabots, ponceuses, lustreuses, perceuses, visseuses,
  • scies (circulaires, sauteuses, à onglet, radiale),
  • systèmes d'aspiration, systèmes de guidage, systèmes de rangement,
  • consommables et accessoires associés.

Innovation et design[modifier | modifier le code]

Fondée par Gottlieb Stoll et Albert Fezer en 1925 sous le nom de Fezer & Stoll (contracté plus tard en Festo), la firme introduira l'outillage mécanique balbutiant auprès des menuisiers. Les deux mécaniciens mettront au point des machines (dont certaines, mues par l'air comprimé où l'électricité, pouvaient être déplacées dans l'atelier) spécifiquement destinées aux tâches précises et répétitives (assemblage, finition…).
Dès 1929, la marque innove en mettant sur le marché la première scie à chaîne portative (ancêtre de la tronçonneuse), puis en 1951 la première ponceuse vibrante.

La fraiseuse Festool Domino

En 2006, commercialisation du Domino[2], un système d'assemblage rapide à plein bois, combinant trois techniques (tenon-mortaise, tourillon, lamelle) l'outil réalise un trou oblong dans chacune des pièces à assembler et un Domino, faux tenon en bois de hêtre, y prend place en bloquant l'assemblage.
Ce procédé est similaire à celui de l'entreprise suisse Lamello[3], en le perfectionnant.
Festool est apprécié des professionnels pour sa modularité (certains accessoires s'adaptent à plusieurs outils, comme le fameux cordon plug-it), son design au service de l'efficacité et de la précision et son système de rangement empilable et modulaire, le Systainer. Festool a reçu, lors du concours technologique européen de Cologne, le prix Plus X Award[4] pour la "marque la plus innovante de l'année" dans la catégorie "outils électriques".

Certification[modifier | modifier le code]

Festool a obtenu[5] en 2006 la certification ISO 9001.

Depuis octobre 2006, la marque collabore avec le WWF[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :