Experimentum crucis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En science, un experimentum crucis (en français, une expérience cruciale ou critique) est une expérience permettant de déterminer si une hypothèse ou une théorie particulière est meilleure que toutes les autres acceptées par la communauté scientifique. Une telle expérience doit généralement produire un résultat qui, s'il est vrai, discrédite toute autre hypothèse ou théorie.

La réalisation d'une telle expérience est considérée nécessaire pour qu'une hypothèse ou une théorie particulière soit acceptée parmi le cortège des connaissances scientifiques.

Origine[modifier | modifier le code]

L'idée est abordée par Francis Bacon dans son Novum Organum. Il parle alors d'instancia crucis. L'expression experimentum crucis est forgée par Robert Hooke, puis utilisée par d'autres, dont notamment Isaac Newton.

Exemples[modifier | modifier le code]

L'observation et le calcul de la distance de la planète Mars à l'opposition de la Terre ainsi que l'expérience du pendule de Foucault sont deux exemples d'experimentum crucis permettant de départager le géocentrisme de l'héliocentrisme[1].

Un autre exemple célèbre d'experimentum crucis est l'expédition menée en Afrique par Arthur Eddington afin de mesurer la position d'étoiles lors de l'éclipse solaire du 29 mai 1919. Ces observations ont confirmé ce que prévoyait la théorie de la relativité générale d'Albert Einstein, à savoir l'effet dit de lentille gravitationnelle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Owen Gingerich, « The great Martian catastrophe and how Kepler fixed it », Physics Today, American Institute of Physics,‎ septembre 2011, p. 50-54 (ISSN 0031-9228, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]