Duparquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Duparquet
Hôtel de Ville de Duparquet
Hôtel de Ville de Duparquet
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Abitibi-Témiscamingue
Comté ou équivalent Abitibi-Ouest
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Gilbert Rivard
2013 - 2017
Constitution 13 avril 1933
Démographie
Gentilé Duparquetois, oise
Population 628 hab. (2014)
Densité 5,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 30′ 00″ N 79° 14′ 00″ O / 48.500005, -79.23333848° 30′ 00″ Nord 79° 14′ 00″ Ouest / 48.500005, -79.233338  
Superficie 12 221 ha = 122,21 km2
Divers
Code géographique 87005
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Duparquet

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Duparquet

Duparquet est une ville située dans la MRC d'Abitibi-Ouest en Abitibi-Témiscamingue, au Québec, au Canada[1].

Toponyme[modifier | modifier le code]

« La découverte en 1912 d'une riche veine aurifère près du lac Duparquet par un prospecteur du nom de Beattie, qui allait donner un nom à la société minière Beattie Gold Mine, amena la création de la ville qui tire son nom du canton - proclamé en 1916 - où elle se situe en 1933, année de la création du bureau de poste homonyme, et qui honore la mémoire d'un capitaine de grenadiens au régiment de La Sarre, lequel faisait partie de l'armée du général Montcalm.

Commandant de bataillon, Duparquet fut blessé le 28 avril 1760, lors d'une attaque des troupes de Lévis contre les Anglais qui occupaient Québec. L'endroit a porté les noms successifs d'Akokekami, les eaux profondes, Lac-à-l'Os-Sec et Mine-Beattie, parce que la Beattie Gold Mine y a exploité entre 1933 et 1956, date de sa fermeture, une mine d'or dont les retombées économiques ont assuré la prospérité des Duparquetois.

À l'origine, on avait songé à nommer la paroisse "Saint-Laurent-sur-Rivière-Duparquet", mais elle prit le nom de Saint-Albert-le-Grand en 1939. Caractérisée par la production minière et les facilités de villégiature, cette ville, située entre Rapide-Danseur et D'Alembert, constitue un paradis où pêcheurs et chasseurs se donnent rendez-vous »[2].

Gentilé[modifier | modifier le code]

Les personnes qui habitent la ville de Duparquet sont appelés "Duparquetois" et "Duparquetoise".

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 1916 : Proclamation du canton de Duparquet.
  • 13 avril 1933 : Constitution de la ville de Duparquet.
  • 7 juillet 1984 : Annexion d'un territoire non organisé (TNO) à la ville de Duparquet

Démographie[modifier | modifier le code]

  • Population : 639 habitants (2006)[3]

Politique[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 2002[4] en cours Gilbert Rivard    
Les données manquantes sont à compléter.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Le site de la Ville de Duparquet


Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Rapide-Danseur Rose des vents
Lac-Duparquet N
O    Duparquet    E
S
Rouyn-Noranda