Conure à long bec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Conure à long bec

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Enicognathus leptorhynchus

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Psittaciformes
Famille Psittacidae
Genre Enicognathus

Nom binominal

Enicognathus leptorhynchus
(King, 1831)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Statut CITES

Sur l'annexe  II  de la CITES Annexe II , Rév. du 06/06/81

La Conure à long bec (Enicognathus leptorhynchus) est une espèce d'oiseau appartenant à la famille des Psittacidae.

Description[modifier | modifier le code]

Cet oiseau mesure environ 40 cm. Il se caractérise par un bec assez léger et mince, de couleur noirâtre, avec la mandibule supérieure longue et recourbée. Le plumage présente une dominante verte mais les bordures noires des plumes de la calotte et du dos produisent un aspect écailleux. Le front est rouge. Le plastron ventral et la queue sont rouge brique. Les iris sont orange et les pattes grises.

Les jeunes présentent une mandibule supérieure plus courte et un plumage plus foncé.

Habitat[modifier | modifier le code]

Cette espèce vit dans les forêts de montagnes vers 2 000 m d'altitude, voire davantage. Elle ne fréquente les milieux ouverts et les champs qu'au printemps lorsqu'elle descend sur les plateaux.

Répartition[modifier | modifier le code]

La Conure à long bec est endémique du Chili.

Comportement[modifier | modifier le code]

Lors de ses migrations, cette espèce se déplace à haute altitude en groupes pouvant atteindre 300 individus.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Cet oiseau se reproduit en colonies à partir du mois de novembre. La femelle pond 4 à 8 œufs dans le creux d'un arbre, voire dans une anfractuosité rocheuse. Plus rarement, elle construit un nid en coupe au sein de la végétation. L'incubation dure environ 25 jours.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Cette espèce se nourrit essentiellement de noix (avec une préférence marquée pour les pignons d'Araucaria araucana) mais consomme également des baies, des fruits, des graines, des bourgeons et des racines.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Forshaw J.M. (2006) Parrots of the World. An identification guide. Princeton University Press, Princeton, Oxford, 172 p.
  • del Hoyo J., Elliott A. & Sargatal J. (1997) Handbook of the Birds of the World, Volume 4, Sandgrouse to Cuckoos. BirdLife International, Lynx Edicions, Barcelona, 679 p.
  • Mario D. & Conzo G. (2004) Le grand livre des perroquets. de Vecchi, Paris, 287 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :