Chers zoiseaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chers zoiseaux est une pièce de théâtre de Jean Anouilh créée à la Comédie des Champs-Élysées de Paris le 4 décembre 1976.

Elle fait partie des Pièces farceuses avec La Culotte (1978), Épisode de la vie d'un auteur (1948) et Le Nombril (1981).

Argument[modifier | modifier le code]

Acte un[modifier | modifier le code]

Dans son bureau, le chef, voit défiler sa famille. Tous vivent à son crochet, ou plutôt au crochet de sa plume. Car il écrit des romans policiers pour kiosque de hall de gare. Quand il n'y a plus d'argent, ils viennent le supplier d'écrire. Viendront donc : Arthur, le plus jeune fils / Trude, la jeune fille au pair / Rosa : une de ses deux filles / Maria et le borgne couple de domestiques sombres et louches / Lucie son autre fille militante engagée / et Archibald mari de Lucie.

Acte deux[modifier | modifier le code]

Dans la chambre des filles, on comprend que la famille n'est pas si simple qu'il n'y paraît... l'ombre de la libération sexuelle plane.

Acte trois[modifier | modifier le code]

Dans le grand salon, visite de Mélusine, une des anciennes femmes du chef, remariée à Duplessis Morlet, industriel de l'aspirine et écrivain de renom.

Acte quatre[modifier | modifier le code]

Tout se complique, Grazziano, l'éditeur d'Archibald (et personnage fantôme, on ne le voit jamais), prend tout ce monde en otage et menace de tout faire sauter. En effet, Archibald a aussi couché avec la plus jeune fille de Grazziano (16 ans) et comme il est sicilien, il a le sang chaud...

Distribution[modifier | modifier le code]

La pièce a été créée le 4 décembre 1976 à la comédie des Champs-Élysées, dans une mise en scène de Jean Anouilh et Roland Piétri, des décors de Jean-Denis Malclès, avec par ordre d'entrée en scène :

Guy Tréjean, Hervé Bellon, Uta Taeger, Annick Le Goff, Gérard Dournel, Gilberte Géniat, Françoise Brion, Michel Lonsdale, Catherine Arditi, Régine Teyssot, Odile Mallet, Jacques Castelot.

Personnage principal[modifier | modifier le code]

Le chef :

Ses enfants[modifier | modifier le code]

Arthur :

Lucie, l'ainée :

Rosa :

Ses petites filles[modifier | modifier le code]

Les filles, d'Archibald et de Lucie (13 et 14 ans) :

Le personnel[modifier | modifier le code]

Le borgne :

Maria :

Trude, jeune Allemande au pair, qui doit s'occuper du bébé de Rosa :

Autour de la famille[modifier | modifier le code]

Archibald, mari de Lucie :

Mélusine Mélita, ancienne maîtresse du chef, mère de Rosa :

Duplessis-Morlet, mari de Mélusine :

Grazziano, éditeur d'Archibald, personnage invisible.