Chair de poule

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chair de poule (homonymie).
Chair de poule sur un humain

La chair de poule ou piloérection, réflexe pilo-moteur ou encore horripilation est une réaction de l'organisme face à certaines situations comme le froid, la peur, et la jouissance[1]. C'est un mécanisme réflexe entraînant la contraction des muscles érecteurs (muscles horripilateurs) reliant les poils à la peau, ce qui a pour effet de dresser les poils à la surface du corps et de créer ainsi une fine couche d'air isolante[2].

Cette couche transmet la chaleur à l'extérieur par conduction, et l'air étant un bon isolant thermique, elle constitue une couche isolante d'autant plus efficace qu'elle est épaisse. L'horripilation des poils est réalisée par les muscles horripilateurs.

Tout comme le frissonnement, il permet de se défendre contre les pertes de chaleur et de conserver constante la température interne corporelle[2]. Toutefois, chez l'homme, la diminution de la pilosité durant l'évolution a rendu ce mécanisme peu efficace, peu d'air étant effectivement conservé par les poils.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]