Calliste (affranchi)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Calliste.

Caius Julius Callistus ou Calliste est un affranchi durant les règnes de Caligula et de Claude, qui profita de son influence sur Claude pour exercer le pouvoir.

Esclave d'origine grecque, il est acheté parmi les esclaves de rebut[1] puis affranchi par Caligula, dont il reprend le prénom et le gentilice. Il s'enrichit par sa vénalité, et son influence sur Caligula. Sénèque le vit obliger à attendre debout son ancien maître, et l'exclure des rencontres avec l'empereur[1]. Il a parfois un rôle modérateur, en faveur de Domitius Afer, accusé par Caligula devant le Sénat[2].

Sa fille Nymphidia aurait eu une liaison avec Caligula, bruit que fit courir le fils de Nymphidia, Nymphidius Sabinus lors de ses intrigues contre Galba[3].

Inquiet des fantaisies meutrières de Caligula et craignant pour sa survie, il trempe dans son assassinat en 41[4]. Il se fait bien voir de Claude, le nouvel empereur, en prétendant n'avoir pas exécuté les ordres de l'empoisonner formulés par Caligula[5].

Avec les autres affranchis Pallas et Narcisse, il exerce une influence considérable sur Claude. En 48, lorsqu'ils se concertent pour informer Claude de l'inconduite de son épouse Messaline, Calliste renonce par prudence et laisse faire Narcisse[6]. Pour remarier Claude après la mort de Messaline, chaque affranchi a sa candidate, Calliste présente Lollia Paulina, fille de consulaire, brève épouse de Caligula et sans enfant, contre Agrippine, soutenue par Pallas[7]. Le succès d'Agrippine cause vraisemblablement sa disgrâce. Dion Cassius, historien grec de Rome du IIe siècle, précise que Calliste "est mort à l'acmé de son ascension"[8].

Son enrichissement fut considérable, supérieur selon Pline l'Ancien à celui du multi millionnaire du siècle précédent Crassus[9], et son train de vie fastueux : il se fit construire une salle à manger avec trente magnifiques colonnes en onyx[10].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Sénèque, 'Lettres à Lucilius, 47.
  2. Dion Cassius, LIX, 19.
  3. Plutarque, Vies parallèles [détail des éditions] [lire en ligne], Galba, 10.
  4. Dion Cassius, livre 59, 29
  5. Flavius Josèphe, Antiquités Judaïques [lire en ligne], XIX, 59 ; Tacite évoque Calliste à propos du meurtre de Caligula dans ses Annales [lire en ligne] (IX, 29), mais les Annales de Tacite qui couvraient le règne de Caligula sont perdues
  6. Tacite, IX, 29.
  7. Tacite, XII, 1-2.
  8. Dion Cassius, Histoire Romaine, LX.
  9. Pline l'Ancien, Histoire naturelle [détail des éditions] [lire en ligne], XXXIII, 47.
  10. Pline l'Ancien, XXXVI, 12.