Azoture d'acyle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
représentation générale d'un azoture d'acyle

Les azotures d'acyle sont des dérivés d'acide carboxylique de formule générale RCON3.

Synthèse[modifier | modifier le code]

Il est possible de synthétiser les azotures d'acyle à partir d'un chlorure d'acyleradical alkyle ou aryle) en le faisant réagir avec l'azoture de sodium en solution aqueuse[1],[2] :

Preparation of acyl azides from acyl chlorides.png

Il est également possible des les synthétiser à partir de nombreux acides carboxyliques et de l'azoture de sodium, réactions catalysée par la présence de triphénylphosphine et de trichloroacétonitrile, avec de très bons rendements en conditions douces[3]. Une autre possibilité est de partir d'aldéhydes aliphatiques ou aromatiques et de les faire réagir avec l'azoture d'iode formée par réaction antre l'azoture de sodium et le chlorure d'iode dans l'acétonitrile[4].

Utilisations[modifier | modifier le code]

Les azotures d'acyle sont utilisés comme réactifs chimiques. Dans le réarrangement de Curtius, les azotures d'acyle sont convertis en isocyanates[5],[6],[7],[8]

Curtius Rearrangement Scheme.png

Des azotures d'acyle sont aussi formés comme intermédiaires réactionnels dans la dégradation de Darapsky[9],[10],[11],[12],[13] qui transforme un α-cyanoester en acide aminé :

dégradation de Darapsky

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. C. F. H. Allen and Alan Bell. "Undecyl isocyanate". Org. Synth.; Coll. Vol. 3: 846. 
  2. Jon Munch-Petersen (1963). "m-Nitrobenzazide". Org. Synth.; Coll. Vol. 4: 715. 
  3. (en) Doo Jang et Joong-Gon Kim, « Direct Synthesis of Acyl Azides from Carboxylic Acids by the Combination of Trichloroacetonitrile, Triphenylphosphine and Sodium Azide », Synlett,‎ 2008 (lien DOI?)
  4. (en) Lavinia Marinescu, Jacob Thinggaard, Ib B. Thomsen et Mikael Bols, « Radical Azidonation of Aldehydes », The Journal of Organic Chemistry, vol. 68, no 24,‎ 2003, p. 9453–5 (liens PubMed? et DOI?)
  5. (de) T. Curtius, « Titre manquant », Chemische Berichte, vol. 23,‎ 1890, p. 3023
  6. Th. Curtius, « 20. Hydrazide und Azide organischer Säuren I. Abhandlung », Journal für Praktische Chemie, vol. 50,‎ 1894, p. 275 (lien DOI?)
  7. (en) P. A. S. Smith, « Titre manquant », Org. React., vol. 3,‎ 1946, p. 337–449
  8. Eric F. V. Scriven et Kenneth Turnbull, « Azides: Their preparation and synthetic uses », Chemical Reviews, vol. 88, no 2,‎ 1988, p. 297 (lien DOI?)
  9. (en) A. Darapsky, « Darstellung von ?-Aminosäuren aus Alkyl-cyanessigsäuren », J. Prakt. Chem., vol. 146, no 8–12,‎ 1936, p. 250 (lien DOI?)
  10. (en) A. Darapsky et D. Hillers, « Über das Hydrazid der Cyanessigsäure, Isonitrosocyanessigsäure und Nitrocyanessigsäure », J. Prakt. Chem., vol. 92,‎ 1915, p. 297 (lien DOI?)
  11. (en) P. E. Gagnon, P. A. Boivin et H. M. Craig, « Synthesis of Amino Acids from Substituted Cyanoacetic Esters », Can. J. Chem., vol. 29,‎ 1951, p. 70 (lien DOI?)
  12. (en) E. H. Rodd, Chemistry of Carbon Compounds, New York,‎ 1965, 2e éd., p. 1157
  13. (en) Paul E. Gagnon, Guy Nadeau et Raymond Côté, « Synthesis of α-Amino Acids from Ethyl Cyanoacetate », Can. J. Chem., vol. 30, no 8,‎ 1952, p. 592 (lien DOI?)