Axilisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’axilisme est une pratique sexuelle consistant se masturber le sexe à l’aide des aisselles de son partenaire ou bien à stimuler cette partie du corps par le frottement. La peau des aisselles étant sensible aux stimulations chez certaines personnes, les deux participants peuvent y prendre du plaisir et le rapport pourra aboutir à un orgasme[1].

  • Un homme peut se masturber le pénis contre l'aisselle de son amante.
  • Entre lesbiennes, une partenaire peut frotter sa vulve contre l'aisselle de son amante.
  • Certaines femmes hétérosexuelles apprécient aussi de se masturber contre l'aisselle de leur partenaire masculin.
  • Chez certaines personnes, hommes ou femmes, les aisselles constituent une zone érogène extrêmement sensible.

Le contact des poils (ceux de la verge ou du pubis et ceux des aisselles) et les phéromones qui se dégagent de ces régions semblent être un stimulant érotique pour les adhérents à cette pratique. En outre, pour les femmes, s'ajoute à cela le plaisir de frotter et d'étaler la cyprine contre l'aisselle du/de la partenaire.

Pour les hommes il est possible de régler la pression sur le pénis en serrant plus ou moins le coude contre son thorax. La pression exercée sur le sein peut également amener la femme à atteindre l’orgasme.

Comme la masturbation, l’axilisme est une pratique sexuelle considérée comme sûre (sécuri-sexe ou safer sex). Néanmoins, il faut faire attention à ce qu'il n'y ait pas de petites coupures ouvertes (notamment à cause du rasage ou de l'épilation) car cela pourrait constituer un risque d'exposition au VIH Sida.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Aisselle, sexe axillaire, axilisme », sur www.pathol08.com (consulté le 5 octobre 2010)