Association médicale mondiale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Association médicale mondiale

Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Organisation non gouvernementale
Fondation
Fondation 18 septembre 1947
Identité
Siège Ferney-Voltaire, France
Président Cecil B. Wilson
Membres 102 membres constituants, 1 013 membres associés (en 2013)
Site web wma.net

L'Association médicale mondiale (AMM) – en anglais, World Medical Association (WMA) – est une association internationale de médecins, fondée le 17 septembre 1947, selon la décision de la première assemblée générale de l'AMM à Paris. En 2007, l'AMM représente 102 associations médicales nationales et plus de 10 millions de membres.

L’AMM fournit à ses associations membres un forum où elles peuvent communiquer librement, coopérer activement, parvenir à un consensus sur des normes de qualité en matière d'éthique médicale et de compétence professionnelle et promouvoir la liberté professionnelle des médecins partout dans le monde. Avec ce partenariat, l'objectif de l’AMM est de contribuer à des soins médicaux de grande qualité et respectueux de l’être humain, au sein d’un environnement sain et d’améliorer ainsi la qualité de vie de tous.

Mission[modifier | modifier le code]

L’objectif de l’AMM est de servir l’humanité en tentant d’atteindre les plus hautes normes internationales en matière d’enseignement de la médecine, de science médicale, d’art médical, d’éthique médicale et de soins de santé pour tous[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

L’AMM a été fondée le 18 septembre 1947, le jour où des médecins de 27 pays se réunirent à Paris pour la première assemblée générale de l’AMM. Cette organisation a pour point de départ le projet élaboré lors d’une réunion organisée à Londres en 1945, au siège de l’Association médicale britannique, à savoir créer une organisation médicale internationale destinée à remplacer l'Association professionnelle internationale des médecins dont les activités avaient été suspendues à cause de la seconde guerre mondiale. Pour faciliter le soutien financier de ses associations membres, le bureau exécutif, connu sous le nom de Conseil, créa en 1948 le Secrétariat de l’AMM à New York dont la mission fut d'établir des liens étroits avec les Nations unies et ses différentes agences. Le secrétariat de l’AMM demeura à New York jusqu’en 1974. Pour des raisons financières et afin d’être proche des organisations internationales basées à Genève (OMS, OIT, CII, AISS), il déménagea à Ferney-Voltaire en France où il se trouve toujours à ce jour. Les membres de l’AMM se réunissent une fois par an lors d’une rencontre baptisée en 1962 « Assemblée médicale mondiale ». Depuis ses débuts, l’AMM a toujours œuvré en faveur de l'éthique médicale en général et dans le monde entier. Dans cette optique elle a établi des directives éthiques pour tous les médecins dans le monde. L’ancien serment d’Hippocrate remanié et modernisé fut envoyé pour étude à la 2e assemblée générale de Genève en 1948. Ce serment médical révisé fut alors adopté et l’Assemblée décida de le nommer « déclaration de Genève ». Cette même assemblée générale prit connaissance d’un rapport sur les « Crimes de guerre et la médecine ». Le Conseil décida alors de nommer un autre comité d’étude afin de préparer un Code international d’éthique médicale qui après de longues discussions, fut adopté par la 3e assemblée générale en 1949.

Même après l’adoption de ces deux documents, l’AMM eut sans cesse connaissance de violations de l’éthique médicale, de crimes commis par des médecins en temps de guerre, d’expériences sur les êtres humains, pour ne citer que quelques-uns des problèmes dans le domaine de l’éthique médicale et de la loi médicale. Ces informations conduisirent le Conseil à mettre en place un Comité permanent dédié à l’éthique médicale en 1952. Ce comité a depuis toujours été très actif comme le prouvent les déclarations ou les prises de position de l’AMM et leur mise à jour permanente.

Structure[modifier | modifier le code]

L’assemblée générale[modifier | modifier le code]

La principale instance décisionnaire de l’AMM est l’assemblée générale qui se réunit tous les ans. Elle se compose de délégations des associations membres nationales, des membres du bureau et des membres du Conseil de l’AMM ainsi que des représentants des membres associés (Les membres associés sont des médecins qui à titre individuel désirent rejoindre l’AMM).

Le Conseil[modifier | modifier le code]

L’Assemblée élit le Conseil de l’AMM tous les deux ans avec des représentants issus de chacune des six régions de l’AMM, à savoir l’Afrique, l’Asie, l’Europe, l’Amérique latine, l’Amérique du Nord et le Pacifique. Elle élit également le président de l’AMM tous les ans. Ce dernier est le représentant honorifique de l’AMM. Le président, le président élu et le président sortant constituent le présidium autorisé à parler au nom de l’AMM et représentant officiellement l’AMM. Tous les deux ans, le Conseil de l’AMM, en dehors du présidium, élit un président du Conseil qui est la figure politique de l’organisation. En tant que directeur exécutif des instances opérationnelles de l’AMM, le secrétaire général, nommé par le Conseil de l’AMM, travaille à plein temps au Secrétariat.

Le secrétariat[modifier | modifier le code]

Le secrétariat de l’AMM est basé à Ferney-Voltaire] en France, à proximité de Genève.

Langues officielles[modifier | modifier le code]

L’anglais, le français et l’espagnol sont les langues officielles de l’association depuis sa création.

Membres[modifier | modifier le code]

Les membres constituants de l'AMM

Le statut des membres de l’AMM est le suivant.

Les membres constituants[modifier | modifier le code]

Ce sont principalement des associations nationales de médecins de différents pays (parfois ces organisations sont appelées associations médicales nationales)[2]. De telles associations sont très représentatives des médecins de leurs pays qui en sont les membres. Elles regroupent des chambres de médecins, des conseils de l’ordre des médecins, des collèges et des associations privées. L’inscription à certaines instances est obligatoire ; d’autres instances sont de nature syndicale.

Les membres associés[modifier | modifier le code]

Ce sont des médecins qui à titre individuel veulent rejoindre l’AMM. Ils ont un droit de vote à la réunion annuelle des membres associés et sont autorisés à participer à l’assemblée générale via des représentants choisis parmi les membres associés.

Les projets[modifier | modifier le code]

L’AMM est engagée dans plusieurs domaines[3], principalement dans les suivants :

En matière d’éthique, l’AMM a plusieurs déclarations, résolutions et prises de position avec lesquelles elle essaie d’aider les associations médicales nationales, les gouvernements et les organisations internationales à travers le monde. Ces documents couvrent une vaste série de sujets tels que les droits du patient, la recherche sur les sujets humains, les soins des malades et des blessés en temps de conflit armé, la torture des prisonniers, la consommation et l’abus de médicaments, le planning familial et la pollution[4]. L’AMM travaille aussi sur :

La planification des ressources humaines pour tous les services de soins de santé

Le leadership et l’évolution de carrière La défense/sensibilisation concernant les droits des médecins et des patients La santé et la sécurité au travail L’instauration d’une démocratie pour les nouvelles associations médicales Les politiques de santé publique Des projets tels que la lutte contre le tabac et l’immunisation L’AMM travaille également sur des programmes éducatifs tels que la formation sur la médecine carcérale, la formation sur la MDR-TB et la remise à niveau sur la TB, la formation sur l’éthique et celle sur la résistance aux microbes (en collaboration avec la George Mason University et l’International Society for Microbial Resistance).

Les publications[modifier | modifier le code]

Tous les documents politiques de l’AMM et les publications (certains dans plusieurs langues)[5] sont disponibles en téléchargement gratuit sur son site Internet [6]. En font partie :

  • Le World Medical Journal
  • Le Manuel d’éthique médicale de l’AMM
  • The World Medical et Health Policy Journal
  • Les Médecins exemplaires dans le Monde
  • Des trousses
  • Des documents de référence

Les relations officielles[7],[8][modifier | modifier le code]

Les partenariats et les alliances avec d’autres associations professionnelles de santé, les agences gouvernementales et non gouvernementales et les associations médicales régionales soutiennent le travail de l’AMM afin que les patients du monde entier soient soignés le mieux possible.

L’AMM est membre de :

L’AMM entretient également des relations officielles avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS)[11], avec les Nations unies et bon nombre d’organisations des NU et des programmes spécifiques traitant directement des questions de santé ou dont le champ d’action interfère avec les questions de la santé :

De plus, l’AMM est en relations avec les associations médicales régionales telles que :

Enfin, l’AMM travaille avec quatre centres de coopération:

  • Center for the Study of International Medical Policies and Practices, George-Mason-University, Fairfax, Virginie sur la résistance aux microbes et le développement d’une politique de santé publique.
  • Center for Global Health and Medical Diplomacy, université de Floride du Nord sur le leadership médical et la diplomatie médicale
  • Institute of Ethics and History of Medicine, université de Tübingen
  • Institut de droit de la santé, université de Neuchâtel, Suisse

Textes célèbres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. WMA - About WMA
  2. WMA - Members
  3. WMA - What does the WMA do
  4. WMA - Activities - Ethics
  5. WMA - Publications
  6. www.wma.net
  7. WMA - Official Relationships
  8. WMA – Des partenariats avec des institutions, des alliances et des groupes
  9. CIOMS - International Members
  10. WFME – Autres partenaires de la FMEM
  11. [1]

Lien externe[modifier | modifier le code]