Arama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arama
Vue d'Arama
Vue d'Arama
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Pays basque Pays basque
Province Guipuscoa Guipuscoa
Comarque Goierri
District judic. (Udal / Municipio)
Maire María José Olazabal Aldasoro (Aramako Herri Batzarra (indep.))
Code postal 20248
Démographie
Gentilé Aramarra
Population 217 hab. (2013)
Densité 164 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 04′ 00″ N 2° 10′ 00″ O / 43.0667, -2.16667 ()43° 04′ 00″ Nord 2° 10′ 00″ Ouest / 43.0667, -2.16667 ()  
Superficie 132 ha = 1,32 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pays basque

Voir sur la carte administrative du Pays basque
City locator 14.svg
Arama

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Arama

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Arama
Liens
Site web www.aramaudala.net

Arama est une commune du Guipuscoa dans la communauté autonome du Pays basque en Espagne.

Toponyme[modifier | modifier le code]

Arama est un toponyme d'origine et de signification inconnues. Il semble posséder le suffixe -ama selon le linguiste basque Koldo Mitxelena[1] qui ne le considère pas basque et qui apparait dans d'autres toponymes comme Beizama, Lezama, Zegama ou Ultzama. Pour certains de ces derniers, on admet une origine celte. Arama pourrait être en rapport avec d'autres toponymes comme « Aramaiona ».

On l'a toujours écrit ainsi et il n'existe pas de différence entre le nom basque et espagnol.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Koldo Mitxelena Elissalt (Errenteria, 1915- Saint-Sébastien, 1987), aussi connu comme Luis Michelena ou Koldobika Mitxelena. En 1959, docteur en philosophie et des lettres. En 1958, il a occupé la chaire des langues et de la littérature basques à l'université de Salamanque (première chaire de cette langue dans une université espagnole) et en 1968 il fut professeur de linguistique indo-européenne. En 1978 il prit à sa charge la Faculté de Philologie de l'Université du Pays Basque. Membre de l'Académie de la langue basque (Euskaltzaindia), il est considéré comme étant une personne éminente des études basques et fut un des artisans de l'unification de cette langue, le batua.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]