Années potentielles de vie perdues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les années potentielles de vie perdues est une statistique de l'OCDE qui mesure le nombre d'années d'espérance de vie qui ont été perdues du fait d'un décès prématuré. Elle représente une alternative à la mesure du taux de mortalité qui renforce le poids relatif des décès survenus sur des personnes jeunes.

En anglais, elle est nommée years of potential life lost (YPLL) ou potential years of life lost (PYLL).

Une autre statistique usuelle dans ce domaine est la mesure de l'espérance de vie corrigée de l'incapacité.

Méthode de calcul[modifier | modifier le code]

La méthode de calcul usuelle pour les pays de l'OCDE consiste à retenir une espérance de vie de 75 ans. Les décès avant 75 ans sont pris en compte suivant la différence entre l'âge du décès et 75 ans. Les décès après 75 ans sont ignorés dans le calcul. Le taux est obtenu ensuite en divisant par l'effectif de la population de moins de 75 ans[1],[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Taux des années potentielles de vie perdues selon la cause, Eco-Santé Québec , 2009.
  2. Potential years of life lost