Alejandro Gómez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alejandro Gómez
Image illustrative de l'article Alejandro Gómez
Fonctions
25e Vice-président argentin
1er mai 195818 novembre 1958
Président Arturo Frondizi
Prédécesseur Isaac Rojas
Successeur Carlos Perette (es) de Facto
Biographie
Date de naissance 4 avril 1908
Date de décès 6 février 2005 (à 96 ans)
Lieu de décès Buenos Aires
Nationalité Argentine
Parti politique Union civique radicale
Unión Cívica Radical Intransigente (es)
Profession Avocat

Alejandro Gómez

Alejandro Gómez (Berabevú, Province de Santa Fe, 4 avril 1908 - Buenos Aires, 6 février 2005) était un homme politique argentin qui fut élu vice-président argentin en 1958. Il démissionna 6 mois plus tard à cause de divergences avec le président, Arturo Frondizi.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alejandro Gómez devint avocat en 1930 à l'âge de 20 ans seulement. Dirigeant l'"Unión Cívica Radical" à partir des années 1930, il fut l'un des fondateurs du "Movimiento de Intransigencia y Renovación (es)" en 1945.

En février 1958, le couple Frondizi-Gómez, gagna les élections, et Alejandro Gomez devint vice-président. Pourtant, six mois plus tard, le 18 novembre il démissionna à cause de dissensions avec le président, Arturo Frondizi. Les personnes le critiquant soutiennent qu'il conspirait avec les militaires, tandis que ses défenseurs affirment qu'il était en désaccord avec la politique pétrolière du gouvernement[1].

Plus tard, il fonda les mouvements latino-américain et argentin de défense du pétrole et de l'énergie ("Movimiento Latinoamericano de Defensa del Petróleo y la Energía" et le "Movimiento Nacional de Defensa del Petróleo y la Energía"), auxquels il donna sa pension de vice-président.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Murió Alejandro Gómez, vicepresidente de Frondizi »,‎ 7 février 2005 (consulté le 18 septembre 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]