Airlift

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le système de pompage par Airlift consiste en l'injection d'air compressé dans une canalisation verticale afin d'y entraîner le liquide s'y trouvant.

Système de pompe de relevage d'eau par injection d'air, telle que fréquemment utilisée dans les aquariums

Ce système est parfois également appelé pompe par injection d'air, ou encore pompe mammouth.

Principe[modifier | modifier le code]

La seule source d'énergie d'un airlift est l'air comprimé. Cet air vient généralement d'un surpresseur ou compresseur d'air. L'air est injecté en partie inférieure d'une canalisation d'un liquide. Par effet de la gravitation, l'air, de densité inférieure au liquide, monte rapidement. Par effet d'inertie, le liquide est entraîné par l'air.

Historique[modifier | modifier le code]

Le principe de l'airlift est attribué à l'ingénieur des mines allemand Carl E. Loescher, qui vécut dans la deuxième moitié du dix-huitième siècle. Son invention fut mise au point dès 1797[1].

Applications[modifier | modifier le code]

Les applications rencontrées pour ce type de pompe sont les suivantes:

  • Dans le cas de puits, si les eaux sont sales et chargées en sables, ceci permet de pomper l'eau sans problème d'abrasion.
  • On trouve ce procédé lors de fouilles archéologiques dans les eaux.
  • On trouve ce type de pompe pour certaines utilisations de stations d'épuration. Notamment, pour la recirculation des boues du clarificateur vers le bio-réacteur dans le cas des boues activées car la hauteur d'eau à remonter est généralement faible (de l'ordre de 10 à 80 cm).

Avantages et inconvénients[modifier | modifier le code]

avantages[modifier | modifier le code]

  • La simplicité de ce principe de pompage en fait un atout indéniable.
  • de plus, le fait que le liquide n'est en contact avec aucun élément mécanique donne le double avantage de ne pas risquer d'abraser la pompe (cas des puits sablonneux), n'y d'abraser les éléments à remonter (cas de l'archéologie marine).
  • les petits animaux (alevins, invertébrés, dont crustacés) qui passent au travers de la crépine ne sont pas tués.

inconvénients[modifier | modifier le code]

  • Coût de fonctionnement: souvent la quantité d'air à compresser est relativement importante par rapport au débit de liquide pompé[2],[3],[4].
  • Ce système de pompage n'est adapté que si la hauteur manométrique totale (HMT) est faible. Pour une HMT plus importante, un système par pompe conventionnelle est nécessaire.
  • On retrouve nécessairement beaucoup d'air dans le liquide pompé, ce qui peut parfois être problématique en fonction de l'usage requis. Par exemple, en station d'épuration, il est bien adapté en amont d'un bassin aéré, mais est à proscrire en amont d'un bassin anaérobie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. présentation des pompes airlift par Geyser pompe (en anglais)
  2. mode de calcul de l'air à fournir (en anglais) [PDF]
  3. autre mode de calcul de l'air (en anglais)[xls]
  4. commentaire sur les différents modes de calcul par Geyserpump (en anglais)