Hauteur manométrique totale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La hauteur manométrique totale d'une pompe (HMT), ou élévation manométrique totale (EMT), est la différence de pression du liquide la franchissant, exprimée en mètres de colonne d'eau.

Unité[modifier | modifier le code]

Plutôt que d'exprimer cette valeur en pascals ou en bars, unités classiques de pression, cette valeur est généralement donnée en mètres de colonne d'eau (mCE) ou mètres d'eau (m H2O), soit la hauteur de la colonne d'eau (aux conditions normales de température et de pression) nécessaire pour créer une pression identique. Les mCE (h) sont liés à la pression (p) par la formule classique de la pression hydrostatique

p = \rho\cdot g\cdot h

\rho est la masse volumique de l'eau (1 000 kg/m3 à 4 °C) et g l'accélération de la pesanteur (9,81 m/s2).

La conversion est la suivante :

  • 1 bar correspond à environ 10,19 mCE4 °C) ;
  • inversement, 1 m d'eau correspond environ à 98,1 mbar (à la même température).

De plus on retrouve la hauteur manométrique dans l'équation de Bernoulli et aussi dans la loi de la puissance effective P_{eff} :

P_{eff} = Q_v\cdot \rho \cdot g \cdot h

Où :

P_{eff} est en watts si Q_v en m3/s ;
P_a est la pression en aspiration de la pompe en pascals ;
P_r est la pression au refoulement en pascals ;
Q_v est le débit volumique en m3/s.

Calcul[modifier | modifier le code]

Lorsqu'une pompe est associée à une canalisation, la HMT est égale à la somme de 3 phénomènes physiques[1] :

  1. la hauteur géométrique totale (différence d'altitude entre l'entrée du liquide et sa sortie à l'atmosphère) ;
  2. des pertes de charges, elles-mêmes composées des pertes de charges régulières et singulières ;
  3. de la pression de refoulement à la sortie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Calcul de la HMT d'une pompe