Ahmed Tibi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ahmed Tibi
Image illustrative de l'article Ahmed Tibi
Fonctions
Parlementaire à la Knesset
Législature 15e, 16e, 17e, 18e, 19e
Biographie
Date de naissance 19 décembre 1958 (55 ans)
Lieu de naissance Taibeh
Nationalité Israélienne
Parti politique Ta'al

Ahmed Tibi est un homme politique arabe israélien né le 19 décembre 1958 (son nom est orthographié Ahmad Tibi dans les publications anglophones, en arabe : أحمد الطيبي).

Il fut conseiller du président de l'Autorité palestinienne Yasser Arafat et membre de la délégation palestinienne qui négocia les Accords de Wye Plantation, en 1998. Il démissionne de ses fonctions en 1999 pour se présenter à la Knesset (parlement israélien). Il est élu sur la liste d'union arabe pour le parti Ta'al (Mouvement arabe pour le renouveau).

En 2002, le député d'extrême-droite Michael Kleiner engage une action contre lui pour le priver du droit de se rendre dans les territoires palestiniens occupés au motif qu'il assisterait la Résistance palestinienne contre Israël. En définitive, la Cour suprême s'oppose à cette restriction du droit de circulation du parlementaire.

En 2003, à l'initiative du député du Likoud Michael Eitan, Ahmed Tibi est privé du droit de se représenter aux élections par la Commission électorale nationale, mais cette décision est annulée par la Cour suprême et il est réélu.

En février 2006, Ta'al, le parti laïc d'Ahmed Tibi, a constitué une coalition avec le parti islamique d'Ibrahim Sarsur. Tous deux ont affirmé leur volonté de défendre l'identité culturelle et religieuse des arabes israéliens face à un système juridique qui prive les non-juifs de l'exercice de leurs droits[1].

Il a participé à la conférence « anti-impérialiste » Axis for Peace, organisée en 2005 par le Réseau Voltaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ali Waked, « Arab party: We'll fight Israel's 'Zionization' », sur Ynet,‎ 25 février 2006