Absorption à deux photons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Image des vaisseaux d'un cerveau de souris obtenue à l'aide du colorant Lem-PHEA, une application de l'ADP en imagerie médicale

L'absorption à deux photons (ADP) est l'absorption simultanée de deux photons de fréquences identiques ou différentes dans le but d'exciter une molécule dans un état donné (habituellement, l'état fondamental) à un état électronique de plus haute énergie. La différence d'énergie entre ces deux états est égale à la somme des énergies des deux photons. L'absorption à deux photons est un processus de troisième ordre de plusieurs degrés de magnitude plus faible que l'absorption linéaire (en). Elle diffère de l'absorption linéaire parce qu'elle est proportionnelle au carré de l'intensité de la lumière, ce qui en fait un processus d'optique non linéaire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce phénomène est prévu par les travaux de Maria Goeppert-Mayer en 1931, dans sa thèse doctorale[1]. Trente ans plus tard, l'invention des lasers permet la première vérification expérimentale de l'ADP lorsque la fluorescence excitée à deux photons est détectée dans un cristal dopé à l'europium[2] et subséquemment observée dans une vapeur de césium[3].

Description[modifier | modifier le code]

Applications[modifier | modifier le code]

De nombreuses applications ont été développées à partir du principe de l'ADP, telles que la limitation optique, le stockage optique 3-D de l'information, l'imagerie médicale, la microfabrication et la photochimiothérapie.

Mesures[modifier | modifier le code]

Taux d'absorption[modifier | modifier le code]

La loi de Beer-Lambert pour l'absorption à un photon :

I(x) = I_0 e^{-\alpha\,c\,x} \,

devient :

I(x) = \frac{I_0}{1 + \beta c x I_0} \,

pour l'ADP avec l'intensité de la lumière comme fonction de la longueur du chemin x, de la concentration c et de l'intensité lumineuse initiale I0. Le coefficient d'absorption α devient le coefficient ADP β.

Émission de deux photons[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Goeppert-Mayer M, « Über Elementarakte mit zwei Quantensprüngen », Ann Phys, vol. 9, no 3,‎ 1931, p. 273–95 (DOI 10.1002/andp.19314010303, Bibcode 1931AnP...401..273G)
  2. W. Kaiser and C.G.B. Garrett, "Two-photon excitation in CaF2:Eu2+," Physical Review Letters 7, 229–232 (1961)
  3. I.D. Abella, "Optical double-quantum absorption in cesium vapor," Physical Review Letters, 9, 453 (1962)

Lien externe[modifier | modifier le code]