Élection générale ontarienne de 1934

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'élection générale ontarienne de 1934 (la 19e élection générale dans la province de l'Ontario (Canada) depuis la confédération canadienne de 1867) se déroule le 19 juin 1934 afin d'élire les députés à l'Assemblée législative de l'Ontario.

Le Parti libéral de l'Ontario, dirigé par Mitchell Hepburn, remporte la victoire d'un gouvernement majoritaire, défaisant le Parti conservateur au pouvoir et dirigé par George Stewart Henry. Hepburn reçoit l'aide du bloc de députés progressistes de Harry Nixon, qui participent à l'élection sous la bannière libérale-progressiste avec l'entente qu'ils appuieront un gouvernement dirigé par Hepburn. Nixon devient lui-même un des principaux ministres du gouvernement Hepburn.

Les libéraux remportent une solide majorité à l'Assemblée législative, tandis que les conservateurs perdent 80 % des sièges qu'ils avaient remporté à l'élection précédente.

La Co-operative Commonwealth Federation remporte un siège à l'Assemblée législative pour la toute première fois avec l'élection de Samuel Lawrence dans Hamilton-Est.

Résultats[modifier | modifier le code]

Parti libéral Parti conservateur Libéral-progressiste CCF Ouvrier United Farmers Indépendant
65 sièges 17 sièges 4 sièges 1 siège 1 siège 1 siège 1 siège
^
majorité
Parti Chef Sièges Voix
1929 Élus % Diff. % % Diff.
     Libéral Mitchell Hepburn 13 65 +400 % 50,4 % +17,6 %
     Conservateur George Stewart Henry 90 17 -81,1 % 39,8 % -19,0 %
     Libéral-progressiste1 Harry Nixon 1 4 +300 %1
     CCF E. B. (Ted) Jolliffe * 1 * 7,0 % *
     Ouvrier 1 1 -
     United Farmers Farquhar Oliver 1 1 -
     Indépendant - 1
     Progressiste 4 * -100 % * *
     Conservateur Indépendant 2 - +400 %
Total 112 90 –19,6 % 100 %

Note :

* N'a pas présenté de candidats lors de l'élection précédente.

1 4 progressistes et 1 libéral-progressiste sont élus en 1929. Dans l'élection de 1934, le chef progressiste Harry Nixon mène le parti dans une coalition avec les libéraux sous le nom de « libéral-progressiste ». Bien qu'il y ait donc trois libéraux-progressistes de plus en 1934 qu'en 1929, il y en fait eu perte d'un siège lorsqu'on prend en compte les députés progressistes élus en 1929.

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]