Zoyâ Pirzâd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zoyâ Pirzâd
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Genre artistique

Zoyâ Pirzâd (en persan: زویا پیرزاد) est une écrivaine iranienne, née en 1952 à Abadan (Iran)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est fille d’un père iranien d’origine russe et d’une mère arménienne.

Son premier roman, C'est moi qui éteins les lumières (Cherāgh-hā-rā man khāmush mi-konam), publié en 2001, connaît un gros succès en Iran et est traduit en français[2]. Elle remporte le prix Houshang Golshiri du meilleur roman de l'année en Iran. Elle crée dans son roman une incertitude par la dé-familiarisation de la vie quotidienne et parvient à élaborer une langue en harmonie parfaite avec le thème et les personnages[3].

Les préoccupations et le langage simples et quotidiens des personnages de Zoyâ Pirzâd abaissent les frontières de la littérature persane, la rendant ainsi accessible au reste du monde, dans un souci de partage humaniste.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Cherāgh-hā-rā man khāmush mi-konam (2001)
    Publié en français sous le titre C'est moi qui éteins les lumières, traduit par Christophe Balaÿ, Paris, éditions Zulma, 2011 (ISBN 978-2-84304-556-1) ; réédition, Paris, Zulma, coll. « Z/a » no 3, 2013 (ISBN 978-2-84304-642-1)
  • ʿĀdat mi-konīm (2004)
    Publié en français sous le titre On s'y fera, traduit par Christophe Balaÿ, Paris, Zulma, 2007 (ISBN 978-2-84304-422-9) ; réédition, Paris, LGF, coll. « Le Livre de poche » no 31068, 2008 (ISBN 978-2-253-12446-7)
  • Yek rūz mānde be ʿeid-e Pāk (1998)
    Publié en français sous le titre Un jour avant Pâques, traduit par Christophe Balaÿ, Paris, Zulma, 2009 (ISBN 978-2-84304-460-1) ; réédition, Paris, LGF, coll. « Le Livre de poche » no 31870, 2010 (ISBN 978-2-253-15664-2)

Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Mesl-e hameh asr-ha (1991)
    Publié en français sous le titre Comme tous les après-midi, traduit par Christophe Balaÿ, Paris, Zulma, 2007 (ISBN 978-2-84304-391-8) ; réédition, Paris, LGF, coll. « Le Livre de poche » no 31372, 2009 (ISBN 978-2-253-12445-0) ; réédition, Paris, Zulma, coll. « Z/a » no 17, 2015 (ISBN 978-2-84304-725-1)
  • Ta'am gass khormalu (1997) - Prix Courrier international du meilleur livre étranger 2009[4]
    Publié en français sous le titre Le Goût âpre des kakis, traduit par Christophe Balaÿ, Paris, Zulma, 2009 (ISBN 978-2-84304-480-9) ; réédition, Paris, LGF, coll. « Le Livre de poche » no 32605, 2012 (ISBN 978-2-253-15665-9)

Nouvelle[modifier | modifier le code]

  • L'Appartement (nouvelle extraite du recueil Le Goût âpre des kakis), Paris, traduite par Christophe Balaÿ, éditions Zulma, 2009 et 2013 pour l'édition numérique (ISBN 978-2-84304-422-9)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]