Zora la rousse (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zora la rousse (série télévisée).
Zora la rousse
Auteur Kurt Held
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre Roman pour la jeunesse
Version originale
Langue Allemand
Titre Die Rote Zora und ihre Bande
Éditeur Sauerländer
Lieu de parution Aarau (Suisse)
Date de parution 1941
Version française
Traducteur Yvonne Rosso
Cécile Bon
Éditeur Alsatia Eds
Collection Rubans noirs no 8
Date de parution 1959
Lieu de parution Paris
Nombre de pages 336

Zora la rousse (titre original : Die Rote Zora und ihre Bande. Eine Erzählung aus Dalmatien für die Jugend, litt. : Zora la Rousse et sa bande : Un conte de Dalmatie pour la jeunesse) est un livre écrit par le romancier juif allemand Kurt Held et publié en Suisse en 1941. Il a connu en Allemagne et en Suisse des tirages considérables et a été traduit en plusieurs langues.

En France, il est édité pour la première fois en 1959 sous le titre de Zora la rouquine puis, suite au succès de la diffusion de la série télévisée qui en a été adaptée en 1978, il est réédité en 1980 sous le titre de Zora la rousse et sa bande.

Genèse[modifier | modifier le code]

Alors qu'il est exil en Suisse et interdit de publication dans son pays, l'Allemagne (alors nazie), l'écrivain communiste Kurt Held part visiter l'ex-Yougoslavie (communiste) en 1941. En Croatie, il fait la connaissance de Zora, de celle de Branko (qui venait de perdre sa mère) et du reste de la bande. Kurt Held avait voulu emmener avec lui en Suisse Branko et Zora, mais son statut de réfugié a rendu la chose impossible. Il décide alors d'écrire l'histoire de ses enfants orphelins avec l'intention de s'en servir comme outil de propagande pour attirer l’attention sur les marginaux d'Europe[1]. Il fait de Zora son personnage central parce qu'il est impressionné par la manière dont elle a organisé les enfants en une bande soudée et leur a appris la solidarité. Les garçons de la bande ont accepté qu'elle soit leur chef.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le château de Nehaj à Senj (Croatie)

En Croatie, dans la ville de Senj, sur la côte dalmate : les aventures d'un groupe d'adolescents en rupture de ban : Zora, la chef, Branko, et le reste de la bande. Orphelins, les enfants vivent unis et solidaires dans les ruines d'un château, l'Uscoque, nommé d'après la bande de pirates du Senj du XVIe siècle (le vrai nom du château est Forteresse de Nehaj (en)) d'où le surnom que s'est donné la bande : "Le Gang de l'Uscoque".

Les habitants de la ville les considérant comme des sauvages, les enfants vont leur font des farces et leur jouer de mauvais tours. La seule personne qui se sent proche d'eux, est un vieux pêcheur pauvre et honnête. "Le Gang de l'Uscoque" va l'aider dans le conflit qui l'oppose aux entreprises de pêche au gros...

Éditions françaises[modifier | modifier le code]

  • 1959 : Zora la rouquine - Traducteur : Yvonne Rosso ; Illustrateur : Pierre Joubert ; Édition Alsatia Paris : Collection Rubans Noirs 8 ; 332 p[2].
  • 1980 : Zora la rousse et sa bande - Traducteur : Cécile Bon ; Éditeur : L'École des loisirs ; 364 p. (ISBN 2211073662 et 978-2211073660)

Adaptations au ciéma et à la télévision[modifier | modifier le code]

  • 1978 : Zora la rousse, série télévisée germano-helvético-yougoslave diffusée en France à partir du 9 janvier 1981
  • 2007 : Zora la rousse, film germano-suédois réalisé par Peter Kahane, diffusé en France sur Canal+ en juillet 2008.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) [Kurt Held: Die rote Zora par Brita Heering. Exil-club.de. Consulté le 6 aout 2015].
  2. Notice n°: FRBNF32233391 de la Bibliothèque nationale de France

Liens externes[modifier | modifier le code]