Zion I

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zion I
Description de cette image, également commentée ci-après

Zion I en 2008.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Hip-hop alternatif[1]
Années actives Depuis 1997
Labels Live UP Records
Site officiel zionicrew.com
Composition du groupe
Membres AmpLive
Baba Zumbi
Anciens membres K-Genius[2]

Zion I est un groupe de hip-hop américain, originaire d'Oakland, en Californie[3]. Le grouep se compose de Baba Zumbi et Amp Live[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Zion I publie son premier album, Mind Over Matter en 2000[5]. Il est nomém dans la catégorie « album indépendant de l'année » par le magazine The Source[6]. Le deuxième album, Deep Water Slang V2.0, est publié en 2003[7]. True and Livin' est publié en 2005[6] et fait participer Gift of Gab, Talib Kweli, et Aesop Rock[8]. Heroes in the City of Dope, leur premier album avec The Grouch est publié en 2006[9]. Zion I publie son sixième album, The Takeover, en 2009[10].

Zion I publie ensuite son septième album, Atomic Clock, en 2010[11], puis Heroes in the Healing of the Nation, leur second album avec The Grouch publié en 2011[12]. Le neuvième album du duo, Shadowboxing, est élu l'un des « 10 meilleurs albums de hip-hop de la Bay Area en 2012 » par SF Weekly[13].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Mind Over Matter
  • 2003 : Deep Water Slang V2.0
  • 2005 : True and Livin'
  • 2006 : Break a Dawn
  • 2006 : Heroes in the City of Dope
  • 2007 : ''Street Legends
  • 2009 : The Take Over
  • 2010 : Atomic Clock
  • 2011 : Heroes in the Healing of the Nation
  • 2012 : Shadowboxing

Compilations et mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Zion I Sampler
  • 2008 : The Search and The Seizure Mixtape
  • 2003 : Curb Servin': The Mixtape Sessions
  • 2004 : Politicks: Collabs and B-Sides
  • 2004 : Family Business
  • 2007 : Street Legends
  • 2009 : Bringers of the Dawn
  • 2010 : Bless: The Beginners Guide to Zion I

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Erik Weiner, « SUPERB Fall 2013 Lineup », The Daily Californian,‎ .
  2. (en) Jon Caramanica, « Zion’s Hope - Oakland’s Zion I Is Out to Save the World by Dropping Science », CMJ New Music Monthly,‎ , p. 33.
  3. (en) Ian Birnam, « Zion I of Oakland leads progressive hip-hop gala », The Daily Californian,‎ .
  4. (en) Adrian Covert, « Watch Zion I's Cosmic New Video for ‘Always' », SF Weekly,‎ .
  5. (en) Whitney Phaneuf, « Zion I Fully Embraces the EDM Craze », East Bay Express,‎ .
  6. a et b (en) Stefan Braidwood, « Zion I: True & Livin' », PopMatters,‎ .
  7. (en) Neil Drumming, « Deep Water Slang v2.0 (2003) - Zion I », Entertainment Weekly,‎ .
  8. Charles Mudede, « Wonder Twins », The Stranger,‎ .
  9. (en) Marisa Brown, « Zion I & the Grouch Are Heroes in the City of Dope », Allmusic (consulté le 6 août 2014).
  10. David Berry, « Zion I: The Take Over », PopMatters,‎ 1er février 2009.
  11. (en) David Maine, « Zion I: Atomic Clock », PopMatters,‎ .
  12. (en) Chris Faraone, « Zion I & the Grouch - Heroes In the Healing of the Nation », The Phoenix,‎ .
  13. (en) Tamara Palmer, « The 10 Best Bay Area Hip-Hop Records of 2012 », SF Weekly,‎ .