Parc national de Zakouma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Zakouma)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Parc national de Zakouma
Troupeau de Girafe Dikala.jpg
Un troupeau de Girafe Dikala au parc
Géographie
Adresse
Coordonnées
Superficie
3 000 km2
Administration
Type
Catégorie UICN
Identifiant
Création
Patrimonialité
Liste indicative du patrimoine mondial (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Géolocalisation sur la carte : Tchad
(Voir situation sur carte : Tchad)
Point carte.svg

Le Parc national de Zakouma est situé dans le Sud du Tchad, entre Sarh et Am Timan, dans la ville de Zakouma et s'étend sur une superficie de 3 000 km2. Il a été créé le par le décret N°086/TEF[1].

Le parc est entouré par la Réserve de faune du Bahr Salamat.

Zakouma possède un aéroport (code AITA : AKM).

Histoire du parc national de Zakouma[modifier | modifier le code]

Le parc national de Zakouma est situé sur la rive droite du Bahr Salamat à quelques dizaines de kilomètres à l'ouest de la ville d'Am Timan, dans le sud-est tchadien. Créé en 1963, Zakouma fut le premier parc national au Tchad. Il est entièrement entouré par la Réserve de faune du Bahr Salamat. Zakouma a été négligé pendant la longue période de guerre civile au Tchad, mais un programme de restauration, soutenu par l'Union européenne, a débuté en 1989 et continue actuellement (2014).

Les éléphants qui vivent à l'intérieur du parc bénéficient de la protection du gouvernement tchadien, mais ceux qui migrent hors du parc pour fourrager ne bénéficient pas de la même protection assurée par des patrouilles à l'intérieur du parc. Au Tchad, toute chasse à l'éléphant est interdite, et le commerce de l'ivoire a été banni depuis 1989 ; cependant le marché noir est en augmentation, alimenté par un pillage mené par des braconniers qui n'hésitent pas à massacrer les gardes du parc par patrouilles entières mais aussi tout représentant de l'ordre.

Réintroduction des rhinocéros[modifier | modifier le code]

Le ,en accord avec l'ONG sud-africaine Africain Parks, les autorités tchadiennes on réintroduction[2] six rhinocéros noires, espèce disparue au Tchad depuis le début des années soixante-dix[3].

Entre mi-octobre et début , quatre des six rhinocéros sont morts par une «mauvaise adaptation des rhinocéros à leur nouvel environnement » selon les dires des responsables de l'ONG chargée de la gestion de ces rhinocéros[4].

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les Aires Protégées au Tchad | Centre d'échange d'informations du Tchad », sur www.biodiv.be (consulté le 10 mai 2020)
  2. (en) « Retour du Rhino », sur www.africanparks.org (consulté le 26 décembre 2018)
  3. « Les rhinocéros noirs sont de retour au parc national de Zakouma au Tchad », sur Nouvelles de l'environnement, (consulté le 26 décembre 2018)
  4. « Tchad : quatre des six rhinocéros noirs réintroduits au Parc national de Zakouma sont morts », sur Tchadinfos.com, (consulté le 26 décembre 2018)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Zakouma (parc national) et les réserves périphériques », in Le Tchad aujourd'hui, Éditions du Jaguar, Paris, 2010, p. 142-145 (ISBN 9782869504431)

Liens externes[modifier | modifier le code]