Yves Rouvre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Yves Rouvre
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
Nationalité
Activité

Yves André Rigolot ( - ), connu sous le pseudonyme d’Yves Rouvre, est un peintre français, fils du peintre Albert Gabriel Rigolot[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Pendant ses études qu'il débute, en 1937, à l'École des Arts Décoratifs puis dans les Académies Libres, il travaille avec ses contemporains, les peintres Jean Bazaine, Alfred Manessier et Jean Le Moal, puis suit l'enseignement d'Alberto Giacometti et de Pierre Tal Coat[2]. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il réside en Tunisie, où il se marie avec Germaine Humbert qui devient sa compagne pour la vie[3]. Là bas, il travaille pour le « Service d'architecture et d'urbanisme » du Protectorat français de Tunisie, de l'architecte Bernard Zehrfuss[2]. Il part, en 1949, pendant neuf mois en Indochine. À son retour en France, il s'installe à Aix-en-Provence chez son ami et mentor Pierre Tal Coat[2]. Il est encouragé par le peintre André Masson qui, en 1953, le présente au marchand d'art Daniel-Henry Kahnweiler. Il expose comme Masson à la Galerie Louise Leiris[4],[5]. Après un voyage en Grèce, en 1954, il s'installe dans le Var au Plan-du-Castellet[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Musée Cantini, p. 30.
  2. a b et c Leymarie (1998)
  3. Pleine marge, Numéros 29 à 30, Le Temps qu'il fait, 1999, p. 160.
  4. Limbour (1963)
  5. Galerie Louise Leiris (1975)
  6. Limbour (1986), « La chasse fabuleuse d'Yves Rouvre »

Illustration[modifier | modifier le code]

  • Georges Limbour, La Chasse au mérou: Lithographies originales de Yves Rouvre, Galerie L. Leiris (impr. Fequet et Baudier), 1963.

Éléments de bibliographie[modifier | modifier le code]