Yokota Shōkai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Yokota Shōkai (横田商会?) est une société de production cinématographique japonaise du début du cinéma dans l'archipel.

Historique[modifier | modifier le code]

Son origine remonte à la réception par Einosuke Yokota des premiers appareils cinématographiques des frères Lumière par l'entremise d'Inabata Katsutarō, avec le projet de faire des démonstrations itinérantes des machines. En 1901, Yokota fonde la Yokota Shōkai et se consacre à l'importation et à la projection de films[1]. Vers 1908, la société s'engage avec Shōzō Makino et son théâtre Senbonza et crée le genre « jidaigeki » (appelé kyūgeki à l'époque), qui fera une vedette de Matsunosuke Onoe[2]. Son premier studio est celui du château de Nijō[3], le second le studio Hokkendō[4],[5]. En 1912, la Yokota Shōkai fusionne avec la Yoshizawa Shōten, la Fukuhōdō et la M. Pathe pour former la Nikkatsu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ja) Ryōichi Tajima, In praise of film studies: essays in honor of Makino Mamoru, Kinema Club, , 104–113 p. (ISBN 1-55212-640-4, lire en ligne), « Yokota Einosuke no jihitsu 'Nenpu' ni tsuite »
  2. Akihiro Toki, Mizuguchi Kaoru, « A History of Early Cinema in Kyoto, Japan (1896-1912) », CMN!, (consulté le 16 février 2010)
  3. (ja) « Nijōjō Satsueijo », Rakusei satsueijo index, Ritsumeikan Eizō Bunka Dejitaru Ākaiv (consulté le 4 février 2010)
  4. (ja) « Hokkendō Satsueijo », Ritsumeikan Eizō Bunka Dejitaru Ākaiv (consulté le 4 février 2010)
  5. (ja) « Hokkendō Satsueijo ato », Kitano (consulté le 16 février 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]