Yasir ibn Amir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Yasir ibn Amir al-'Ansī (en arabe : ياسر بن عامر العنسي ; VIe – VIIe siècles) fut l'un des premiers compagnons du prophète Mahomet.

Biographie[modifier | modifier le code]

Yasir était originaire du clan Malik de la tribu Madhhij au Yémen . Lui et ses deux frères, Al-Harith et Malik, ont voyagé vers le nord à la Mecque pour chercher un quatrième frère qui était perdu. Al-Harith et Malik sont retournés au Yémen, mais Yasir a décidé de s'installer à La Mecque. Il est entré dans la protection d' Abu Hudhayfa ibn al-Mughira , un membre du clan Makhzum de la tribu Quraysh .

Abou Hudhayfa a donné à Yasir son esclave Sumayyah comme épouse, et elle lui a donné un fils, Ammar , en c.566. Yasir a également eu deux autres fils, Hurth et Abdullah, mais il n'y a aucune indication que Sumayyah était leur mère. Hurth, qui était l'aîné des trois, a été tué par le clan Dil avant 610.

Conversion à l'Islam[modifier | modifier le code]

Yasir, Sumayyah, Abdullah et Ammar sont tous devenus musulmans très tôt « à la naissance de l'Islam ». A partir de l’année 614, les idolâtres de Quraysh ont persécuté les musulmans de bas rang social. Après la mort d'Abu Hudhayfa, Yasir et sa famille n'avaient plus de protecteur à La Mecque, le clan des Beni-Makhzum les ont torturés pour les forcer à abandonner leur foi.

Yasir, Sumayyah et Ammar ont été contraints de rester au soleil dans la chaleur de la journée, vêtus de maillots de bain. Mahomet passa alors qu'ils se tenaient comme ça et les exhorta : « Patience, ô famille de Yasir, ton lieu de rencontre sera le paradis ».

Abu Jahl, un membre du clan des Beni-Makhzum, a tué Sumayyah en la poignardant et en l'empalant avec sa lance.

Décès et héritage[modifier | modifier le code]

Il est généralement supposé que Yasir a également été tué dans la persécution.

il fut parmi les premières victimes de la persécution des idolâtres de la Mecque du fait qu' ils n'avaient pas d'affiliation tribale. Yasir et sa femme, Sumayya, et leur fils, Ammar, avient un rang social inférieur. À la Mecque, ils étaient des « étrangers » et il n'y avait personne pour les protéger. Tous les trois ont été sauvagement torturés par Abu Jahl et les autres musulmans sans protection de quelque clan de la Mecque. Sumayya, l'épouse de Yasir, est morte pendant qu'elle était torturée. Elle est ainsi devenue le premier martyr de l'islam. Un peu plus tard, son mari, Yasir, a également été torturé à mort, et il est devenu le second martyr de l'islam .

Quraysh avait taché leurs mains avec du sang innocent. Dans la liste des martyrs, Sumayya et son mari, Yasir, se classent parmi les plus élevés. Ils ont été tués pour aucune autre raison que leur dévotion à Allah et leur amour pour l'Islam et Mahomet.

Les musulmans qui ont été tués dans les batailles de Badr et Uhud, avaient une armée à défendre et à soutenir. Mais Yasser et sa femme n'avaient personne pour les défendre ; ils ne portaient pas d'armes, et ils étaient les plus démunis de tous les martyrs de l'Islam. En sacrifiant leur vie, ils ont souligné la vérité de l'Islam. Ils ont fait de la tradition du sacrifice et du martyre une partie intégrante de l'ethos de l'Islam.

Cependant, il n'y a aucune mention de la mort de Yasir dans l'une des premières sources de la Sira, biographie du Prophète; telles que Ibn Ishaq, Ibn Sa'd, Al-Bukhari, Muslim ou Tabari. Comme il n'est pas nommé parmi ceux qui ont émigré à Médine en 622, il est probablement mort avant cette date; mais il est possible que sa mort soit naturelle.

Références[modifier | modifier le code]