Yékini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le Sénégal image illustrant le sport
Cet article est une ébauche concernant le Sénégal et le sport.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Yékini
Yekini.jpg

Yékini en 2006.

Biographie
Naissance
Nom de naissance
Yakhya DiopVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
LutteurVoir et modifier les données sur Wikidata

Yékini est le surnom de Yakhya Diop, anciennement champion (« Roi des Arènes ») de lutte sénégalaise. Plusieurs fois champion d'Afrique de lutte sans frappe, il a aujourd'hui dans le sport national sénégalais un palmarès de 22 combats, 19 victoires, 1 nul et 2 défaites. Il annonce sa retraite en 2016.

Biographie[modifier | modifier le code]

Yahya Diop est né le 28 février 1974 à Bassoul, dans le delta du Saloum, en pays sérère. Il mesure 1,95 m et pèse 135 kg.

Carrière[modifier | modifier le code]

Entrée dans l'arène au stade Demba Diop de Dakar le 10 juin 2006.

Yékini est un lutteur pensionnaire et chef de file de l'ecurie Ndakaaru. Il a disputé (22 combats)  : 19 victoires (Kadd-Gui, Pouye n°2, Mor Nguer, Pape Cissé, Baye Fall, Mohamed Ali, Mor Fadam, Bombardier 3 fois, Lac de Guiers 1, Khadim Ndiaye (2 fois), Tyson (2 fois), Balla Bèye n°2 (3 fois), Gris Bordeaux), 1 nul (Moustapha Guèye). 2 défaites (Balla Gaye 2, Lac de Guiers 2).

Le à l'occasion du cinquantenaire de l'indépendance du Sénégal, il accorde une revanche pour un cachet de 100.000.000 Fcfa à Tyson dans ce que beaucoup d'observateurs qualifient de « combat du siècle ». Lors de ce combat, après un long temps d'observation, Yékini sort vainqueur et confirme ainsi son titre de « Roi des Arènes ».

Le , il remporte pour la troisième fois son combat contre Bombardier.

Le il est battu par Balla Gaye 2[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Clément Xavier et Lisa Lugrin, Yékini, le roi des arènes, FLBLB, 2014, 384 p. (ISBN 978-2357610552) (bande dessinée)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Balla Gaye 2 met fin à 15 ans d’invincibilité de Yékini », Le Soleil, 23 avril 2012 [1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]