Xian de Lantian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Lantian
蓝田县
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province ou région autonome Shaanxi
Préfecture Xi'an
Statut administratif Xian
Code postal 710500[1]
Démographie
Population 622 763 hab. (1999)
Densité 316 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 09′ nord, 109° 18′ est
Superficie 196 900 ha = 1 969 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Lantian

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Lantian

Le xian de Lantian (蓝田县 ; pinyin : Lántián Xiàn) est un district administratif de la province du Shaanxi en Chine. Il est placé sous la juridiction de la ville sous-provinciale de Xi'an. Sa superficie totale est de 1 969 km².

La ville de Lantian, chef-lieu du xian, est située sur la rivière Ba, à 22 km au sud-est de Xi'an, au nord du mont Qinling, et au sud-est de la plaine de Guanzhong. En 1963, l'Homme de Lantian y fut découvert.

Démographie[modifier | modifier le code]

La population du district était de 622 763 habitants en 1999[2].

Économie[modifier | modifier le code]

Lantian a profité ces dernières années d'un développement économique rapide, notamment grâce à l'essor de sa gigantesque voisine, Xi'an. Pourtant Lantian reste l'archétype de la petite ville chinoise : d'immenses problèmes d'urbanisme et un taux de chômage fulgurant se greffent à une pauvreté encore très importante, en particulier dans certains quartiers restés étrangers à tout progrès, et posent d'immenses défis sociaux.

Historiquement lié au jade à une époque où la ville se trouvait au bout de la Route de la soie, l'économie de Lantian en est aujourd'hui encore très dépendante, et le jade de Lantian jouit d'une réputation honorable dans le monde entier.

Lantian possède également plusieurs mines, dont une mine de calcaire, et surtout une importante mine d'uranium, sous surveillance militaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]