Wireshark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un logiciel libre image illustrant la sécurité informatique
Cet article est une ébauche concernant un logiciel libre et la sécurité informatique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Wireshark
Logo

Wireshark sur Ubuntu.
Wireshark sur Ubuntu.

Développeur Projet Wireshark[1]
Dernière version 2.0.4 ()[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
Écrit en C et C++Voir et modifier les données sur Wikidata/ GTK+ et QtVoir et modifier les données sur Wikidata
Environnements Multiplateforme
Type Analyseur de paquets
Licence GNU GPL
Site web (en) Site officiel

Wireshark est un analyseur de paquets libre utilisé dans le dépannage et l'analyse de réseaux informatiques, le développement de protocoles, l'éducation et la rétro-ingénierie.

Wireshark utilise la bibliothèque logicielle GTK+ pour l'implémentation de son interface utilisateur et pcap pour la capture des paquets ; il fonctionne sur de nombreux environnements compatibles UNIX comme GNU/Linux, FreeBSD, NetBSD, OpenBSD ou Mac OSX, mais également sur Microsoft Windows.

Wireshark reconnaît 1 515 protocoles.

Histoire[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1990, Gerald Combs est diplômé de l'université du Missouri-Kansas City et travaille au sein d'un petit fournisseur d'accès à Internet. L'analyseur de protocole utilisé en interne est un logiciel propriétaire commercialisé près de 1 500 $[3] et ne fonctionne pas sur la plateforme de production de la société (GNU/Linux et Solaris). Gerald Combs commence alors les développements d'Ethereal et réalise sa première version en 1998[4].

En mai 2006, Combs intègre la société CACE Technologies. Il clone alors le dépôt SVN du projet Ethereal sur son propre dépôt de code source Wireshark en toute légalité puisqu'il détient les droits d'auteur sur la majeure partie du code source d'Ethereal, le reste étant également distribué selon les termes de la licence publique générale GNU. Il n'est toutefois pas propriétaire de la marque Ethereal et change donc le nom de son projet en Wireshark.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les contributeurs à Wireshark.
  2. https://www.wireshark.org/lists/wireshark-announce/201606/msg00000.html
  3. « article sur netXray », InfoWorld, 17 novembre 1997.
  4. interview de Gerald Combs, « Q&A with the founder of Wireshark and Ethereal », sur protocoltesting.com,‎ (consulté le 23 mars 2012).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :