William Vogt (écologue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir William Vogt.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vogt.

William Vogt est un écologue et un ornithologue américain, né le 15 mai 1902 à Mineola (New York) et mort le 11 juillet 1968. C’est un spécialiste de la question du contrôle des populations.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vogt obtient un Bachelor of Arts en biologie au Bard College en 1925. Il commence sa carrière comme éditeur assistant à la New York Academy of Sciences (1930-1932) puis est conservateur de la réserve d’oiseaux du Parc national Jones Beach dans l’État de New York (1932-1935). Puis, jusqu’en 1939, il est naturaliste pour la Société nationale Audubon et est éditeur de sa publication, Bird Lore. Durant la décennie suivante, il conduit des missions en Amérique latine comme ornithologue pour étudier le problème posé par la raréfaction des oiseaux sources de guano (1939-1942). Il occupe divers postes dans l’administration (1942-1949). De 1951 à 1961, il dirige la fédération américaine de planning familial puis, de 1964 à 1967, secrétaire du Conservation Foundation. Jusqu’à sa mort, il est membre de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Vogt a reçu un Doctorat of Sciences honoraire en 1953 et diverses récompenses : dont la médaille Mary Soper Pope en 1949 et l’Award de la fondation Lasker en 1951. Il est l’auteur d’un best-seller Road to Survival. Il a supervisé la réédition de The Birds of America de John James Audubon (1785-1851) en 1962.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Road to survival

Source[modifier | modifier le code]

  • Richard H. Stroud (dir.) (1985). National leaders of American conservation, Smithsonian Institution Press (Washington) : 432 p. (ISBN 0-874-74867-4)