William Coxe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coxe.
William Coxe
William Coxe Engraving by W. T. Fry.jpg

Portrait de William par William Thomas Fry (1789–1843)

Fonction
Archdeacon of Wiltshire
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
Bemerton (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Bemerton (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activité
Fratrie
Peter Coxe (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de

William Coxe (17 mars 1747 à Londres - 8 juin 1828) est un historien britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

William Coxe naît le 17 mars 1748[1] dans le quartier Piccadilly à Londres[2]. C'est le fils William Coxe (c. 1710 – 1760), un médecin du roi, et de son épouse Martha[2].

Il accompagna sur le continent, comme précepteur, plusieurs jeunes gens de grande famille, obtint à son retour des bénéfices avantageux dans l'église anglicane et publia, outre la relation de ses voyages en Suisse, en Pologne, en Russie, etc., des ouvrages historiques estimés :

  • une Histoire de la maison d'Autriche, 1807]] (traduit par Pierre François Henry, 1810) ;
  • une Histoire des Bourbons d'Espagne, 1813).

Il a aussi édité les Mémoires de Robert Walpole, Horace Walpole et du duc de Marlborough. William Coxe est devenu membre de la Royal Society le .

Oeuvres[modifier | modifier le code]

  • (en) Sketches of the Natural, Political and Civil State of Switzerland, Londres, J Dodsley,
  • (en) Account of Russian Discoveries Between Asia and America, Londres, Thomas Cadell,
  • (en) Account of Prisons and Hospitals in Russia, Sweden and Denmark, Londres,
  • (en) Travels into Poland, Russia, Sweden and Denmark, Londres, Thomas Cadell,
  • (en) Mont Blanc and the Adjacent Alps, Londres, Thomas Cadell,
  • (en) Travels in Switzerland, Londres, imprimé pour T. Cadell, dans le Strand,
    • Voyages en Suisse dans une série de lettres à William Melmoth
  • (en) Letter on Secret Tribunals of Westphalia, Salisbury, J Easton,
  • (en) The Life of John Gay, Londres, Salisbury J Easton,
  • (en) Memoirs of the Life and Administration of Sir Robert Walpole, volumes 1-3, Londres, Cadell & Davies,
  • (en) Gay's Fables, Londres, J. Easton,
  • (en) Anecdotes of George Frederick Handel and John Christopher Smith, Londres, W. Bulmer and Co.,
  • (en) An Historical Tour in Monmouthshire, Londres, Thomas Cadell, Jun., and W. Davies,
  • (en) Memoirs of Horatio, Lord Walpole, Londres, Longman, Hurst, Rees and Orme,
  • (en) History of the House of Austria, Londres, Cadell & Davies,
  • (en) Memoirs of the kings of Spain of the House of Bourbon, Londres, Longman, Hurst, Rees, Orme and Brown,
  • (en) Memoirs of John, Duke of Marlborough, Londres, Longman, Hurst, Rees, Orme, and Brown, 1818–19
  • (en) Private and Original Correspondence of Charles Talbot, Duke of Shrewsbury, Londres, Longman, Hurst, Rees, Orme, and Brown,
  • (en) Memoirs of the Administrations of Henry Pelham, Londres, Longman, Rees, Orme, Brown and Green,

Références[modifier | modifier le code]

  1. William Coxe dans (en) J. Venn et J. A. Venn, Alumni Cantabrigienses, Cambridge, Angleterre, Cambridge University Press, 1922–1958 (ouvrage en 10 volumes)
  2. a et b (en) Jeremy Knight, « William Coxe (1748–1828) », dans Oxford Dictionary of National Biography, New York, Oxford University Press, (ISBN 978-0-19861-351-0, lire en ligne)

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Liens externes[modifier | modifier le code]