Charles Wheatstone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Wheatstone)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charles Wheatstone
Description de cette image, également commentée ci-après
Charles Wheatstone
Naissance
Gloucester (Angleterre)
Décès
Paris (France)
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Domaines Physique
Renommé pour Pont de Wheatstone
Concertina anglais de Wheatstone, vers 1920

Charles Wheatstone est un physicien et inventeur anglais, né le à Barnswood près de Gloucester et mort à Paris le .

On lui doit notamment :

Il fut lauréat de la Royal Medal en 1840 et 1843, et de la Médaille Copley en 1868.

Le premier télégraphe électrique[modifier | modifier le code]

Wheatstone mit en place en juillet 1837, au nord de Londres, la première liaison télégraphique filaire (2 km)[1]. Ce télégraphe filaire utilisait un système d'aiguilles aimantées s'orientant vers des lettres via un courant électrique. Il découlait directement des travaux d'André-Marie Ampère sur l'électroaimant.

La stéréoscopie et les premières images en relief[modifier | modifier le code]

Il décrivit pour la première fois, en 1838, le principe de la perception du relief grâce à la vision binoculaire (également stéréoscopie ou stereopsis)[2]. Il conçut aussitôt des couples stéréoscopiques de dessins, puis de photographies stéréoscopiques et inventa l'appareil permettant de les observer en relief : le stéréoscope. Ce premier modèle comportait deux miroirs à angle droit, bientôt suivi d'un modèle plus agréable à deux oculaires, en collaboration avec David Brewster qui le diffusa largement.

Il a également introduit le pseudoscope (dont il a tiré le nom du grec ψευδίς σκοπειν) en 1852[3]

Autres expériences[modifier | modifier le code]

Il a tenté, sans réel succès, de mesurer la vitesse du courant dans un circuit électrique. Son dispositif, faisant appel à des miroirs tournants, fut par la suite réutilisé par Foucault et Fizeau dans des expériences de mesure de la vitesse de la lumière.

Publications[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Physiologie de la vision (1852)
  • Le Microscope binoculaire (1853)
  • La Progression arithmétique (1855)

Sources, références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]