War Gods

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le jeu vidéo
Cet article est une ébauche concernant le jeu vidéo.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) (voir l’aide à la rédaction).

War Gods
Éditeur Midway Manufacturing Company
Développeur Midway Manufacturing Company

Date de sortie Arcade

Nintendo 64, PlayStation, PC
Genre Combat
Mode de jeu Solo, multijoueur
Plate-forme Arcade, Nintendo 64, PlayStation, PC
Média Cartouche (Nintendo 64)
CD (PC)
Contrôle Manette

War Gods est un jeu vidéo de combat sorti en 1995 sur arcade puis en 1997 sur Nintendo 64, PlayStation et PC. Le jeu est développé et édité par Midway Manufacturing Company.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Il y a très longtemps, un engin spatial s'est écrasé sur Terre. Celui-ci transportait des pierres magiques qui, lors de l'impact, se sont propagés partout sur la surface de la planète. Quelques humains ont trouvé ces pierres et ont évolué en War Gods. Dans le but de récupérer toutes les pierres afin de devenir le guerrier ultime, les War Gods se rencontrent pour s'affronter[1].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le gameplay du jeu est similaire à celui de Mortal Kombat 3. En effet, les attaques sont presque identiques et le jeu possède également des fatalities activables en effectuant une combinaison de boutons qui permettent d'éliminer l'adversaire. War Gods, contrairement aux opus de Mortal Kombat précédents, propose des arènes de combat entièrement modélisés en trois dimensions[1]. Avant chaque partie, le joueur a le choix entre dix différents personnages jouables[2].

Développement[modifier | modifier le code]

Les personnages dans le jeu sont créés à l'aide d'une technique appelé le digital skin[2].

Accueil[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Jeff Gerstmann, « War Gods Review », Gamespot,‎ (consulté le 8 septembre 2015)
  2. a et b (en) Matt Casamassina, « War Gods Review », IGN,‎ (consulté le 23 septembre 2015)

Lien externe[modifier | modifier le code]