Wadih Saadeh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Wadih Sa'adeh
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
وديع سعادةVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domiciles
Liban, Sydney (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Wadih Saadeh est un poète et journaliste libanais né en 1948. Il a travaillé dans le domaine de journalisme à Beyrouth, Londres, Paris et Nicosie, avant de voyager, en 1988, à Sydney où il continue dans le même domaine.

En 2011 Wadih Saadeh a reçu le prix Max Jacob.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1948 à Chabtîn, dans le Nord du Liban, Wadih Saadeh a travaillé comme journaliste à Beyrouth, Londres, Nicosie et Paris avant de s'installer à Sydney, en Australie. Il a déjà publié douze recueils de poèmes qui l'ont placé parmi les poètes arabes contemporains les plus originaux. Son œuvre a été traduite dans plusieurs langues européennes.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il a publié douze livres de poésie, dont quelques-uns ont été traduits en français (Le Texte de l'absence et autres poèmes, Actes Sud, Arles, France, 2010, qui a reçu le Prix Max-Jacob en 2011), en anglais, en allemand, en italian et en espagnol.

Il a participé à plusieurs festivals de poésie.

Le Texte de L'absence et autres poèmes ( Anthologie traduite de l'arabe ), Actes Sud, 2010.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Burt, C. (2003), "Connecting two shores with sound: Sa‘âdeh's world of loss", Edebiyât: The Journal of Middle Eastern Literatures, 14(1-2), p. 133-14
  • (en) Burt, C. (2010), "Loss and memory: The exilic nihilism of Wadī' Sa'ādah, Australia's Lebanese émigré poet", Journal of Arabic Literature, 41 (1-2), p. 180–195

Liens externes[modifier | modifier le code]