Vittorio Valletta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vittorio Valletta (Gênes, - Pietrasanta, ) est un dirigeant industriel, notamment de Fiat.

Devenu expert comptable, grâce à la fréquentation de cours du soir, il passa son diplôme à l'Institut supérieur de commerce (devenue Faculté d'économie et de commerce de Turin). Il enseigna ensuite dans une école spécialisée en économie tout en travaillant dans un cabinet d'expertise comptable. Il entra ensuite au service d'un constructeur automobile : Chiribiri.

Dans cette période il a adhéré à la Franc-maçonnerie[1].

En 1921 il est remarqué par le sénateur Giovanni Agnelli, président de Fiat, et est embauché avec le titre de directeur central. Il devient Directeur général de Fiat en 1928, puis Administrateur délégué en 1939 et Président entre 1945 et 1966, date de son départ à la retraite. Il sera remplacé par Gianni Agnelli, petit-fils du fondateur Giovanni Agnelli.

Il reste dans la mémoire des grands hommes qui ont fait de Fiat un véritable empire industriel au niveau mondial comme l'homme qui a reconstruit l'entreprise et lui a donné son énorme expansion des années 1950. En 1966, après avoir cédé sa place à Gianni Agnelli, il est nommé sénateur à vie par le président de la République italienne.

Il a été membre du comité directeur du groupe Bilderberg[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Giancarlo Galli, Gli Agnelli, il tramonto di una dinastia, pag. 75, qui cite les recherches des historiens Aldo Alessandro Mola et Anna Maria Isastia, effectuées en 1987 dans les archives du Grand Orient d'Italie sur la période 1870 - 1923.
  2. (en) « Former Steering Committee Members », sur Bildergbergmeetings.org

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Piero Bairati, Vittorio Valletta, Torino, UTET, 1983.
  • Giancarlo Galli, Gli Agnelli, il tramonto di una dinastia, Mondadori, Milano,  éd. 2003, ISBN 88-04-51768-9