Villa Valmer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La villa Valmer est l'une des plus célèbres villas de la corniche du Président-John-Fitzgerald-Kennedy. Située dans le 7e arrondissement de Marseille. Elle se trouve à proximité de plusieurs autres somptueuses villas comme la villa de Gaby Deslys. Composée de trois étages, elle est de style néo-Renaissance. On y trouve aussi un jardin très riche aujourd'hui ouvert au public.

Historique[modifier | modifier le code]

Construite en 1865, elle est l'œuvre de l'architecte Condamin[1]. Elle fût la résidence d'été du fabricant d'huile d'Olive Charles Gounelle. Sa petite fille Aymée, Comtesse Jean d'Andigné, née Jangot de Villechaize en héritera. C'est en 1941 que le Régime de Vichy, par son Ministère de la Marine, sous le contrôle de l'amiral Darlan entamera une procédure d'expropriation pour cause d'utilité publique aux fins d'occupation des terrains nécessaires aux travaux militaires ; elle devient donc propriété de l'État français (Régime de Vichy) en 1942. À l'issue de la guerre 39-45, l'Etat ne resitue pas le bien à ses propriétaires et y abrite l'École nationale de la Marine marchande jusqu'en 1967. C'est en 1967 que l'Etat et la ville de Marseille procèdent à un échange de terrain ; la Ville de Marseille en devient donc propriétaire et y installe les services de l'Agence d'urbanisme de Marseille de 1971 à 2002. Elle devient ensuite le siège du bureau local de l'ONUDI, de l’Office de coopération économique pour la Méditerranée et l’Orient (OCEMO) et du Centre de Marseille pour l'intégration en Méditerranée, administré par la Banque mondiale[2].

Projet d'hôtel de luxe[modifier | modifier le code]

En 2016, la Ville de Marseille, propriétaire, lance un appel à projets pour trouver un nouveau locataire au site[3]. En 2018, un projet d'hôtel de luxe est retenu[3]. Des contestations émergent contre la privatisation du patrimoine des Marseillais[4]. Les porteurs du projet signent un bail emphytéotique de 60 ans.

À la suite des élections municipales en 2020, la nouvelle majorité municipale négocie un projet plus tourné vers le grand public, comprenant une résidence d'artistes[5].

En 2021, à la suite d'une démolition non autorisée d'un élément à l'arrière du bâtiment, la mairie interrompt le chantier de l'hôtelier[6]. Ce dernier tente de le relancer par voie de référé, alors que la municipalité souhaite rompre le bail[7].

Fiction[modifier | modifier le code]

La Villa Valmer sert de décor extérieur à la série de France 3 : Enquêtes réservées.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Initialement nommée Vague à la mer, on l'appela ensuite par contraction Villa Valmer[réf. souhaitée].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://marseille.envues.free.fr/patrimonu/villa_valmer/
  2. « L’OCEMO va regrouper les expertises économiques du bassin méditerranéen », sur Econostrum / Toute l'actualité économique en Méditerranée (consulté le ).
  3. a et b « La Villa Valmer bientôt transformée en hôtel 5 étoiles », sur Made in Marseille, (consulté le )
  4. « Benoît Payan (PS) dépose un recours contre le futur hôtel à la Villa Valmer », sur Marsactu (consulté le )
  5. « Bistrot, guinguette, résidence d'artistes... le nouveau destin de la Villa-Valmer », sur Made in Marseille, (consulté le )
  6. « La Ville suspend les travaux à la Villa Valmer », sur Marsactu, (consulté le )
  7. « Villa Valmer : l'hôtelier passe à l'offensive pour reprendre les travaux », sur Made in Marseille, (consulté le )