Vertes Demeures

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vertes Demeures
Description de cette image, également commentée ci-après

Anthony Perkins et Audrey Hepburn

Titre original Green Mansions
Réalisation Mel Ferrer
Scénario Dorothy Kingsley d’après le roman homonyme de William Henry Hudson (1904)
Acteurs principaux
Sociétés de production MGM
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Film d'aventure
Durée 104 min
Sortie 1959

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Vertes Demeures (Green Mansions) est un film américain réalisé par Mel Ferrer et sorti en 1959.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Abel, le jeune fils du gouverneur vénézuélien qui vient d’être assassiné, se réfugie dans la jungle avec l’intention d’y préparer sa vengeance. Au plus profond de la forêt, il rencontre Rima, une étrange jeune fille sauvage qui a été élevée à l’écart du monde par son grand-père. Abel tombe éperdument amoureux de cette enfant innocente qui vit en totale harmonie avec la nature. Il va essayer de protéger Rima des superstitions des habitants du pays qui la considèrent comme un esprit menaçant de la forêt…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Mel Ferrer a reconstitué la forêt amazonienne sur 13 hectares de studios de la MGM. 250 tonnes d'arbres, de végétation et canoës furent importés d'Amérique du Sud[1].
  • Pour les besoins du film, il a fallu arracher un faon à sa mère. Quand Audrey Hepburn apprit ceci, elle entra dans une rage folle, mais l'arrivée du bébé détendit la situation: le studio éclata de rire face à sa ressemblance avec la grande actrice, qui en devint complètement gaga. En effet, pour que l'animal puisse se familiariser avec sa future partenaire de jeu, il fallait qu'Audrey s'occupe de lui. Le faon - qu'elle nomma Ip - en fit sa mère adoptive, et elle ne fut pas en reste, lui créant une baignoire sur-mesure pour son lit, lui donannt le biberon, et surprenant tout le monde en dormant avec lui sur le canapé! De nombreuses photos ont immortalisé l'amitié fusionnelle d'Audrey Hepburn et du petit animal.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sources : extrait de Audrey Hepburn par F. X. Feeney, photos The Kobal Collection, Éditions Taschen/Collection Movie Icons, Cologne, 2006 (ISBN 3822820016)