Vassili Anissimov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Vassili Anissimov
Vasily Anisimov.jpg
Biographie
Naissance
Nationalités
Domicile
Activité
Autres informations
Distinctions

Vassili Vassilievitch Anissimov, né à Almaty le , est un homme d'affaires milliardaire russe.

Dans les années 1990, il possède des banques et des usines d'aluminium, puis vend tout en 2000. Il est depuis promoteur immobilier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Anissimov est né à Almaty, en RSS du Kazakhstan le [1],[2]. Anissimov est titulaire d'une licence de l'Institut d'économie nationale Alma-Ata[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

De 1986 à 1989, il est directeur général d'un grossiste en matériel informatique basé à Moscou, Roskhoztorg.

Dans les années 1990, il possède des banques et des usines d’aluminium, dont Metalloinvest.

En 2000, après avoir été poursuivi par son compatriote milliardaire russe Mikhaïl Khodorkovski, Anissimov liquide la plupart de ses avoirs[4]. En 2004, Anissimov redevient copropriétaire de Metalloinvest avec ses partenaires Alicher Ousmanov et Andreï Skotch[5]. Il se tourne ensuite vers l'immobilier.

Sa richesse provient d’investissements dans Metalloinvest et dans sa société immobilière, Coalco[6].

Il est un ami d’Arkadi Rotenberg et dirige la Fédération de judo russe[7],[6].

Anissimov est l'un des nombreux oligarques russes nommés dans la CAATSA (Countering America's Adversaries Through Sanctions Act), promulguée par le président Donald Trump en 2017[8],[9].

En 2019, il est classé 1 425e dans la liste Forbes des milliardaires[3].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Anissimov est divorcé. Il était marié à Galina Anissimova. Il a quatre enfants[7], Galina, Anna, Alexandra et Angelika[2]. Leur fille, Galina, a été assassinée avec son mari, Alexander Nalimov, tous deux trouvés exécutés à leur domicile à Ekaterinbourg en 2000[10],[11]. La demi-sœur de Galina, Anna Anissimova, est une mondaine et ancienne mannequin qui a été surnommée « la Paris Hilton russo-américaine »[7].

Il vit à Moscou, en Russie et parfois à New York[3]. Il a également vécu en Suisse avant de quitter le pays en 2017[12].

Il possède un yacht, le Saint Nicolas et un jet privé Bombardier Global 6000[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Organisation / IJF.org », sur www.ijf.org (consulté le )
  2. a b et c « [Vasily Anisimov]: See his US$ 100,000,000 Saint Nicolas Yacht », sur www.superyachtfan.com (consulté le )
  3. a b et c (en) « Vasily Anisimov », sur Forbes (consulté le )
  4. Frik Els, « 2012 Mining Billionaires: #34 Vasily Anisimov, #35 Alexander Nesis, #36 Igor Zyuzin, #37 Patokh Chodiev, #38 Alijan Ibragimov, #39 Alexander Machkevich, #40 Daniel Mate, #41 Aristotelis Mistakidis », Mining.com, (consulté le )
  5. « The Secret Dealings of Swiss Lawyer Dieter Neupert », Al Bawaba, (consulté le )
  6. a et b « The 11 richest Russian men who are still single »
  7. a b et c Putzier, « Carlton House | Galina Anisimova | Vasily Anisimov », Therealdeal.com, (consulté le )
  8. « Report to Congress Pursuant to Section 241 of the Countering America's Adversaries Through Sanctions Act of 2017 Regarding Senior Foreign Political Figures and Oligarchs in the Russian Federation and Russian Parastatal Entities » [PDF],
  9. Sheena McKenzie, Nicole Gaouette and Donna Borak CNN, « Full list of Russian oligarchs released by US », sur CNN (consulté le )
  10. McChesney, Andrew Metals Magnates In $8.5B Merger, The Moscow Times, 18 avril 2000.
  11. Eaton, Pheobe, How Much Is That In Rubles?, New York, juin 2012
  12. S. W. I. swissinfo.ch et a branch of the Swiss Broadcasting Corporation, « La Suisse a vu, en 2017, plus de milliardaires partir qu'arriver », sur SWI swissinfo.ch (consulté le )