Usage dispersif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'usage dispersif d'un produit est un usage qui disperse les éléments constitutifs de ce produit dans l'environnement, et qui rend ces éléments impropres au recyclage. Si le produit est toxique, il produit des déchets toxiques en quantités dispersées impossibles à récupérer.

Du point de vue de la durabilité (forte), les usages dispersifs sont considérés comme particulièrement dangereux à long terme, car ils engendrent un gaspillage de ressources économiquement exploitables. Cet aspect des choses est étudié dans une étude menée par l'association des Centraliens, qui a abouti en 2010 à la publication d'un livre sur la raréfaction des métaux[1].

Usages dispersifs domestiques[modifier | modifier le code]

de nombreux produits de beauté et de nettoyage contiennent des additifs, biocides, métaux, nanoproduits, etc qui seront dispersés dans l'eau, l'air ou le sols.


Usages dispersifs en agriculture[modifier | modifier le code]

Il existe des usages dispersifs pour plusieurs métaux en agriculture[2] :

Alternatives[modifier | modifier le code]

Elles consistent généralement à limiter le gaspillage est les produits ou usages inutiles, à remplacer les produits toxiques par des produits supposés non-toxiques ou moins toxiques, et à développer des technologies et comportements dits low-tech [3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Bihouix et Benoît de Guillebon, Quel futur pour les métaux ? Raréfaction des métaux : un nouveau défi pour la société, chapitre « florilège d'usages dispersifs », p. 287 à 292
  2. Philippe Bihouix et Benoît de Guillebon, Quel futur pour les métaux ? Raréfaction des métaux un nouveau défi pour la société, EDP Sciences, p. 292
  3. Bihouix, P. (2014). L’âge des low tech. Vers une civilisation techniquement soutenable.

Articles connexes[modifier | modifier le code]