Udacity

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Logo de Udacity

Adresse http://www.udacity.com
Commercial Gratuit ou payant
Type de site Formation en ligne
Langue Anglais
Inscription Requise
Créé par Sebastian Thrun, David Stavens (en), Mike Sokolsky

[1]

Lancement février 2012
État actuel En activité

Udacity est une entreprise numérique proposant des formations en ligne ouvertes à tous fondée en .

Historique[modifier | modifier le code]

En 2011, Sebastian Thrun, alors professeur d'informatique à l'université Stanford propose un cours en ligne gratuit d'introduction à l'intelligence artificielle. Le succès impressionnant du cours, qui est suivi par plus de 160 000 étudiants l'incite à quitter son poste pour lancer une plateforme de formations en ligne ouvertes à tous (Massive open online course, MOOC), Udacity. Le lancement de la start-up est annoncé pendant la conférence Digital Life Design en . Les deux premiers cours sont respectivement consacrés à la programmation d'un moteur de recherche et d'une voiture robotisée[2],.

Le succès initial est rapide : dès , le site a déjà enregistré 740 000 inscriptions[1]. Sebastian Thrun est cependant très insatisfait des statistiques qui montrent qu'un pourcentage très faible des étudiants inscrits terminent effectivement les cours proposés avec succès. Il annonce en une ré-orientation du site vers une offre professionnelle basée sur des nano-degrees développés en partenariat avec des industriels[3]. En 2014, Udacity s'associe avec le Georgia Institute of Technology pour lancer un Master's degree d'informatique entièrement en ligne dont le coût est très inférieur à celui du diplôme traditionnel équivalent[4].

Après plusieurs années de croissance, l'entreprise éprouve des difficultés à partir de 2018. En , un plan de restructuration comprenant le licenciement de 20% des salariés est annoncé[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Marc Trestini, Bernard Coulibaly, Isabelle Rossini et Emmanuelle Chevry Pébayle, Appropriation sociale des MOOC en France, Éditions ISTE, , p. 31-33.
  2. (en) Jeremy Hsu, « Professor leaving Stanford for online education startup », MSNBC,‎ (lire en ligne).
  3. (en) Max Chafkin, « Udacity’s Sebastian Thrun, Godfather Of Free Online Education, Changes Course », Fast Company,‎ (lire en ligne).
  4. (en) Troy Onink, « Georgia Tech, Udacity Shock Higher Ed With $7,000 Degree », Forbes,‎ (lire en ligne).
  5. (en) « Udacity restructures operations, lays off 20 percent of its workforce », TechCrunch,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]