Typhus félin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le typhus félin, aussi appelé panleucopénie féline, est une maladie infectieuse du chat due à un parvovirus. Elle est mortelle dans 50 % à 90 % des cas.

La maladie se développe principalement dans les communautés de chats (refuges, élevages) ou chez les chats errants et touche principalement les chatons et les chats âgés.

Le mot typhus vient du grec tuphos, qui signifie stupeur extrême, prostration.

Historique[modifier | modifier le code]

Épidémiologie[modifier | modifier le code]

Cette maladie est très résistante dans l'environnement. Le virus se retrouve dans la gorge et dans les excréments du chat et se transmet par simple voie orale ou nasale. Le virus peut se fixer sur les vêtements ou chaussures et être ainsi transporté sur de longues distances et infecter des chats d'intérieur.

Chez les chattes portantes, le virus peut également être transmis aux fœtus. Dans ce cas, les chatons n'arrivent pas à terme ou naissent avec des malformations du cervelet.

Physiopathologie[modifier | modifier le code]

Diagnostic[modifier | modifier le code]

Plusieurs tests de dépistage existent. Le plus courant repose sur la détection du virus dans les fèces. Toutefois, il est fondé depuis le parvovirus canin, ce qui ne permet pas d'avérer la nature ADN du virus dépisté, les chats pouvant également développer la parvovirose canine. De surcroît, un chaton récemment primovacciné pourra expulser du virus, ce qui rend les procédures en vices rédhibitoires au titre de la panleucopénie du chat, lors d'une vente, sujette à litige.[réf. nécessaire]

Symptômes[modifier | modifier le code]

Cette maladie se caractérise par une gastro-entérite accompagnée d'un état de tuphos (profond abattement), et d'une panleucopénie (diminution de tous les leucocytes), d'où son synonyme de panleucopénie féline.

Les symptômes suivants peuvent être observés :

Prévention[modifier | modifier le code]

Grâce à une vaccination de plus en plus fréquente des chatons, la maladie aurait reculé. Cela étant, les vétérinaires ne sont pas soumis à déclaration des cas reçus en consultation ou hospitalisés, ce qui laisse interrogatif sur l'évaluation de ce recul énoncé. Le vaccin, considéré très efficace, est recommandé. Les protocoles vaccinaux différent selon les pays.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]