Type 29 SNCB

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Type 29 (SNCB))
Type 29 (SNCB)
Description de cette image, également commentée ci-après
La locomotive 29.013 sur la ligne touristique du SME en 2009.
Identification
Exploitant(s) SNCB
Désignation SNCB - Type 29
Surnom Jeeps
Type 29
Construction 1945 - 1946
Constructeur(s) MLW - ALCo- CLC
No  de série 29.001 - 29.300
Nombre 300
Mise en service 1946
Retrait 1967
Affectation la plupart des dépôts de la SNCB
Utilisation Tous services sauf les express
Préservation 1 (la 29.013 avec le tender n°25.217) par Train World (Patrimoine historique de la SNCB)
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux 1D Consolidation : oOOOO + T
Écartement Standard UIC 1,435m mm
Gabarit ?
Surface de la grille 4,4 m2
Pression de la chaudière 15,75 bar MPa
Moteur Simple expansion
 Cylindres 2
 Alésage × course 559 x 711 mm
 Distribution Walschaerts
Puissance continue 2000 CV
Ø roues motrices 1520 mm
Ø roues AV 900 mm
Masse en service 84.5 t
Masse adhérente 93 t
Longueur 12 m
Hauteur 4,2 m
Masse totale ? t
Longueur totale 20 m
Empattement ? m
Vitesse maximale 96 km/h
Tender de Type 25
Longueur 8 m
 Tare du tender 53 t
 Capacité en eau 25000 m3
 Capacité en charbon 10 t
Diamètre des roues Ø96,5 cm

La Type 29 des chemins de fer belges (SNCB) était une série de locomotives à vapeur de conception américaine, acquise après la Seconde Guerre mondiale dans le cadre du plan Marshall.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L'arrangement de roues consolidation (disposition d'essieux 140, soit du nez à la cabine : un bissel doté d'un essieux porteur, puis quatre essieux moteurs disposant de roues de taille moyenne) dont elles sont équipées était prévu pour la remorque des trains lourds, ce qui n'empêchait pas leur usage sur des trains de voyageurs à arrêts fréquents.

Machine à tout faire, de conception simple (deux cylindres à simple expansion) et robuste, elles furent appréciées du personnel de conduite qui les surnommaient "jeeps" . Leur carrière fut toutefois écourtée par l'abandon de la traction vapeur.

Seconde vie[modifier | modifier le code]

La 29.013 en 1975, encore avec sa chaudière d'origine.
  • 25 exemplaires furent encore conservés une quinzaine d'années comme générateurs de vapeur. Garées sans leur embiellage en bout de voie de garage, adaptées afin de simplifier l'acheminement de vapeur, leur chaudière alimentait directement la conduite de chauffage des rames de voitures pour voyageurs K, L, M1 ou M2.
  • La 29.164, qui a terminé sa carrière comme générateur de vapeur sous le numéro A621.204 est préservée en (très) mauvais état à l'abri-musée de Haine-Saint-Pierre (Hainaut).


La locomotive à vapeur 29.013[modifier | modifier le code]

Sur les 300 locomotives produites, seule la 29.013 a été conservée (en état de marche).

- Elle commença sa carrière à Ottignies (LT) le 8 février 1946 jusqu'en avril 1957.

- Elle fut ensuite muté au dépôt de Kinkempois (NK) jusqu'en octobre 1960.

- Elle fut ensuite muté au dépôt de Louvain (FLV) entre octobre et décembre 1960.

- Elle fut ensuite muté au dépôt de Monceau (LNC) entre décembre 1960 et avril 1963.

- Elle fut ensuite muté au dépôt de Merelbeke (FKR) entre avril 1963 et février 1967.

- Elle fut ensuite muté au dépôt de Louvain (FLV) en février 1967.

- Elle est "sortie des écritures" en avril 1967.

Elle fut par après entretenue par le patrimoine historique et circula encore entre 1970 et 1996, où elle fut avariée lors de la commémoration des 30 ans de la fin de la vapeur.

Envoyée en révision à l'atelier vapeur de Meiningen, sa chaudière fut diagnostiquée irréparable et on finit par trouver le financement nécessaire pour la lui remplacer. Remise sur rail en 2003, un groupe d'agents de conduite de la SNCB entretient la connaissance nécessaire à sa conduite. Elle a subi en 2013 la révision décennale de sa chaudière et reste donc "bonne pour le service".

En 2019, la 29.013 a été équipée du système de signalisation belge TBL1+, et d'un GSM-R. Une nouvelle équipe de conduite a été formée au sein de la SNCB (10 francophones, et 10 néérlandophones). La locomotive attend encore son homologation (à la suite de l'installation du TBL1+) pour pouvoir rouler seule sur le réseau Infrabel.

Théoriquement elle circulera "seule" à partir de 2023 (si tout va bien)!.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dagant André, Les locomotives à vapeur de l'État Belge à la SNCB (1835 - 1966), Tielt, Éditions Veys, D/1982/1605/1,
  • Dambly Phil, Nos inoubliables vapeurs, Bruxelles, Éditions "Le Rail",

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]