Tsjuder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tsjuder
Description de cette image, également commentée ci-après

Nag en concert au Party.San Metal Open Air, en 2013.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la Norvège Norvège
Genre musical Black metal
Années actives 19932006, depuis 2010
Labels Drakkar Productions, Season of Mist, End All Life Productions
Site officiel www.tsjuder.com
Composition du groupe
Membres Nag
Draugluin
Anti-Christian
Anciens membres Voir anciens membres

Tsjuder est un groupe de black metal norvégien, originaire d'Oslo. Le groupe est dissous en 2006, et reformé en 2010. Le nom du groupe est tiré du film norvégien Le Passeur. « Tsjuder » était également le nom d'une tribu ancienne du Nord de la Russie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nag lors d'un concert en 2005 à Oslo.

Tsjuder est formé en 1993[1] à Oslo par Nag, le chanteur et bassiste du groupe, et Berserk, qui occupe le poste de guitariste. Ils sont rejoints l'année suivante par Drauglin qui occupera le poste de second guitariste en 1994[2],[3]. L'année suivante, la formation sort sa première démo intitulée Ved Ferdens Ende. Peu après, Berserk quitte le groupe[3]. Il est alors remplacé par le batteur Torvus, avec qui ils sortiront en 1996 une deuxième démo intitulée Possessed[2]. À la suite de cette sortie, d'autres changements de membres s'effectuent au sein du groupe. Torvus quitte Tsjuder, il est remplacé par Desecrator, et le groupe accueille un nouveau guitariste, Diabolus Mort. Ils quittent le groupe en 1998, quelques mois après la sortie de l'EP Throne of the Goat, « par manque d'intérêt » selon leurs propos. Ils sont alors remplacés par Blod du groupe Gehenna à la batterie, et par Arak Draconiiz du groupe Isvind au poste de guitariste. Ils enregistrent ensuite l'EP Atum Nocturnem, EP qui commença à faire entendre parler du groupe et à attirer l'attention des labels locaux.

Plus tard dans l'année, Tsjuder signe un contrat pour deux albums studio avec le label Drakkar Productions. Le groupe enregistre donc son premier album studio, Kill for Satan, qui sort sous ce label en 2000. À la suite de la sortie de l'album, Arak Draconiiz quitte le groupe. Il est remplacé par Pål. En octobre 2001, Anti-Christian doit quitter le groupe à cause de tendinites. Il est remplacé par Jontho du groupe Ragnarok. En 2002 sort le deuxième album studio de Tsjuder, Demonic Possession. La même année, le label Mester Productions ré-édite l'EP Throne of the Goat, en édition limitée à 666 exemplaires. L'année suivante, le batteur Anti-Christian regagne la formation, à la suite du départ de Jontho. En avril 2004, Tsjuder signe avec le label Season of Mist et y sort son troisième et dernier album studio, Desert Northern Hell, en novembre de la même année.

Au début de l'année 2005, le groupe part en tournée à travers toute l'Europe avec le groupe Carpathian Forest[4]. Un DVD live est enregistré pendant cette tournée, Norwegian Apocalypse, sorti en 2006[5],[6]. Au cours de la même année, le groupe se sépare et cesse toute activité.

Le 18 décembre 2010, le groupe annonce sa reformation pour le festival Wacken Open Air en août 2011[7]. Tsjuder annonce ensuite la sortie d'un quatrième album, Legion Helvete, publié en octobre 2011[8]. En fin 2015 sort le nouvel album studio du groupe, Antiliv[9].

Style musical et influences[modifier | modifier le code]

Les paroles et la musique du groupe sont composées en grande majorité par les deux membres fondateurs, Nag et Draugluin. Ils citent comme principales influences musicales les premiers groupes de black metal de fin des années 1980 et début des années 1990[10],[11], comme Enslaved[12], Immortal[11],[12],[13], Gorgoroth[11], Setherial[11], Bathory[13], Celtic Frost[13] et Satyricon[14]. De nombreux groupes de thrash metal des années 1980 sont également cités comme influence musicale. Parmi eux, on peut citer Destruction, Kreator, Sepultura, Slayer, Sodom ou encore le groupe de death/thrash Possessed[15].

Les thèmes abordés sont très sombres, ils sont basés en général sur la mort, les ténèbres, les forces du mal. Les thèmes anti-religieux sont très présents. Les écrits de l'auteur H. P. Lovecraft sont une grande source d'inspiration pour le groupe[16],[17].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Berserk – guitare (1993–1995)[1]
  • Torvus – batterie (1995–1996)[1]
  • Desecrator – batterie (1997–1998)[1]
  • Diabolus Mort – guitare (1997–1998)[1]
  • Blod – batterie (1998–1999)[1]
  • Arak Draconiiz – guitare (1999–2000)[1]
  • Pål – guitare (2000–2001)[1]
  • Jontho – batterie (2001–2003)[1]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Démos et EPs[modifier | modifier le code]

  • 1995 : Ved Ferdens Ende (démo)
  • 1996 : Possessed (démo)
  • 1997 : Throne of the Goat (EP)
  • 1999 : Atum Nocturnem (EP)

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Norwegian Apocalypse

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l (en) « Tsjuder », sur Encyclopaedia Metallum (consulté le 5 août 2016).
  2. a et b (en) Eduardo Rivadavia, « Tsjuder–Biography », AllMusic, Macrovision (consulté le 4 février 2009).
  3. a et b (en) Garry Sharpe-Young, « Biography of Tsjuder », MusicMight (consulté le 4 février 2009).
  4. (en) « CARPATHIAN FOREST, TSJUDER, WYKKED WYTCH, E-FORCE To Team Up For European Tour »,‎ (consulté le 5 août 2016).
  5. (de) Marcel Rudoletzky: Tsjuder. Schwarz. Kalt. Stark. Metal Hammer, novembre 2011, page 92.
  6. « TSJUDER - Norwegian Apocalypse (Season of Mist) - 28/09/2006 @ 10h31 », sur VS-Webzine,‎ (consulté le 5 août 2016).
  7. (en) « Archived copy » (consulté le 18 décembre 2010).
  8. « TSJUDER - Legion Helvete (Season of Mist) - Selection VS du 12/10/2011 @ 09h02 », sur VS-Webzine,‎ (consulté le 5 août 2016).
  9. « TSJUDER - Antiliv (Season of Mist) - 05/10/2015 @ 08h02 », sur VS-Webzine,‎ (consulté le 5 août 2016).
  10. (en) Marcel Banziger, « The 'big' press has nothing to do with Black Metal at all », Archaic-Magazine,‎ (consulté le 30 mai 2009).
  11. a, b, c et d (de) Martin Wickler : Tsjuder. Desert Northern Hell. sur Metal Hammer, janvier 2005, page 102.
  12. a et b (de) Melanie Aschenbrenner : Tsjuder. Desert Northern Hell. sur Metal Hammer, November 2004, S. 116.
  13. a, b et c (de) Bruder Cle : Tsjuder. Desert Northern Hell, sur Rock Hard, numéro 210, (consulté le 27 mars 2013).
  14. (de) Robert Müller: Tsjuder. Legion Helvete. sur Metal Hammer, novembre 2011, page 114.
  15. (en) « Tsjuder interview with Nag », Tartareandesire.com,‎ (consulté le 31 mai 2009).
  16. (en) « Tsjuder Interview », Metalthai.com,‎ (consulté le 31 mai 2009).
  17. (en) « Interview with Tsjuder », Maelstrom (consulté le 30 mai 2009).

Liens externes[modifier | modifier le code]