Trou anionique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

On appelle trou anionique (TA) la différence entre la somme des cations et celle des anions du plasma sanguin.

Calcul[modifier | modifier le code]

Normalement, il y a autant d'anions que de cations dans les conditions normales et le TA devrait être nul. Cependant, en routine, tous les électrolytes plasmatiques ne sont pas mesurés et on considère que le TA normal est de 16 meq/l (<16 mmol/l) et est calculé de manière simple par [Na+]+[K+]−[Cl]−[HCO3] (en mmol/l)[1].

Intérêt médical[modifier | modifier le code]

Un TA élevé traduit la présence d'un excès d'anions indosés (lactates, phosphates, sulfates, protéines plasmatiques) et donc d'une acidose métabolique. Cependant, toute acidose ne s'accompagne pas d'une modification du TA. Ainsi en clinique humaine, il est habituel de distinguer les acidoses sans augmentation du TA et les acidoses avec augmentation du TA.

En dehors des désordres de l'équilibre acidobasique, le trou anionique peut être modifié dans d'autres circonstances. Il est ainsi diminué dans les hypoalbuminémies et augmenté dans le cas contraire[3]. Il peut être également légèrement augmenté dans les syndromes inflammatoires[4].

Références[modifier | modifier le code]

  • Offenstadt G. et coll., Le Milieu intérieur en pratique clinique, Elsevier, 2006 (ISBN 2842996682).
  1. a et b Berend K., de Vries A.P., Gans R.O., Physiological approach to assessment of acid–base disturbances, N. Engl. J. Med., 2014;371:1434-1445
  2. Berkman M., Ufberg J., Nathanson L.A., Shapiro N.I., Anion gap as a screening tool for elevated lactate in patients with an increased risk of developing sepsis in the Emergency Department, J. Emerg. Med., 2009;36:391-394
  3. Feldman M., Soni N., Dickson B., Influence of hypoalbuminemia or hyperalbuminemia on the serum anion gap, J. Lab. Clin. Med., 2005;146:317-320
  4. Farwell W.R., Taylor E.N., Serum anion gap, bicarbonate and biomarkers of inflammation in healthy individuals in a national survey, CMAJ, 2010;182:137-141