Trois pièces (Schönberg)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Trois pièces pour piano opus 11 sont un recueil pianistique d'Arnold Schönberg. Composées en 1909, elles furent créées le à Vienne. Redevables par certains aspects au dernier Brahms, elles sont considérées comme l'une des premières œuvres musicales atonales jamais écrites, suivant de peu les Cinq mouvements pour quatuor à cordes opus 5 de son élève Anton Webern, composés eux aussi en 1909, et son propre Quatuor à cordes n°2 opus 10 (1908). Elles annoncent le chemin vers la totalité chromatique, qui mena le compositeur au dodécaphonisme au début des années 1920.

Structure[modifier | modifier le code]

  1. Mässig (modéré)
  2. Mässig (modéré)
  3. Bewegt (mouvementé)

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

  • Glenn Gould, Intégrale des pièces pour piano de Schönberg, Sony
  • Maurizio Pollini, Intégrale des pièces pour piano de Schönberg, DG
  • Yuji Takahashi, Intégrale des pièces pour piano de Schönberg, Denon
  • Florent Boffard, Intégrale des pièces pour piano de Schönberg, Mirare (+ DVD)

Source[modifier | modifier le code]

  • François-René Tranchefort (dir.), Guide de la musique de piano et de clavecin, Paris, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique »,‎ , 870 p. (ISBN 978-2213016399), p. 650