Lalitā

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Tripurasundari)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le monde indien image illustrant la mythologie
Cet article est une ébauche concernant le monde indien et la mythologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Statue en basalte de Lalitā (British Museum).

Lalitā (sanskrit IAST), la « Bien aimée, Charmante[1] », aussi appelée Tripurasundarī, « Splendeur des trois villes (au delà du mirage de Māyā)[1] » est dans le shaktisme une manifestation tantrique de la déesse Durgā[2] ou Pārvatī[3], symbolisant la « Joie Divine imprégnant l'Univers[1] ».

Lalita (en) est aussi le nom d'une gopi.

Textes[modifier | modifier le code]

Le Brahmanda Purana (en) consacre pratiquement tout le livre IV à l'histoire de Lalitā[3].

Le Lalitā Trishati (Les 300 noms de Lalitā[4]) est un commentaire attribué à Adi Shankara[3].

Culte[modifier | modifier le code]

Le culte de Lalitā est réalisé par l'intermédiaire d'offrandes (pūjā), méditations sur un shri yantra et récitations d'un mantra[5].

En tant que Devī, par rapport à la déesse Kālī, l'adoration de Lalitā serait plus répandue dans les milieux hindous cultivés et orthodoxes[3].

Elle est fêtée durant Navratri.

Iconographie[modifier | modifier le code]

Représentation populaire dans les années 1920.

La déesse a quatre bras qui tiennent un arc en canne à sucre (symbole du manas), des flèches de fleurs (symbole du monde sensible), un filet (symbole du désir) et une massue (symbole de la colère)[5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

(en) V. R. Ramachandra Dikshitar (en), The Lalitā Cult, Motilal Banarsidass Publishers,‎ (lire en ligne)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (fr) Dictionnaire Héritage du Sanscrit de Gérard Huet (en ligne).
  2. Louis Frédéric, Dictionnaire de la civilisation indienne, Robert Laffont,‎ (ISBN 2-221-01258-5).
  3. a, b, c et d (en) V. R. Ramachandra Dikshitar, The Lalitā Cult, Motilal Banarsidass Publishers,‎ (lire en ligne).
  4. [PDF] Lalitā trishati en sanskrit devanagari.
  5. a et b Jan Gonda, Les religions de l'Inde, II : L'Hindouisme récent, Payot,‎ , p. 68-69.

Articles connexes[modifier | modifier le code]