Shaktisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le shaktisme est une des traditions de l'hindouisme dont les adeptes considèrent la Shakti (« énergie », puissance divine) comme étant l'Absolu, le Brahman : elle est représentée sous la forme d'une Déesse, Kâlî (« la noire »), Durgâ (« l'inaccessible »), Lakshmi (« la Millionnaire ») ou Lajja Gauri (« la dorée modeste »). Pour les shaktas, la Déesse est supérieure à son époux (Shiva) qui ne peut exister sans le principe féminin immanent : c'est l'énergie féminine qui engendre inlassablement la Nature (Prakriti) et nourrit l'ensemble des êtres (en tant que Mère, Mâtâ, universelle).

Le Shaktisme est une tradition hindoue centrée sur la Déesse ; ici, de gauche à droite : Durgâ, Kâlî et Lakshmi.

Le shaktisme est en lien étroit avec le tantrisme. Le rituel shakta est empreint d'une érotique sacrée : l'union exemplaire de Shiva et de sa Shakti est reproduite dans l'union sexuelle réalisée selon des règles cultuelles précises, le coït étant ainsi considéré comme une vénération de la Shakti [1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Encyclopédie des religions, Gerhard J. Bellinger, la Pochothèque, ISBN 2-253-13111-3, p.370