Transdemonium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Transdémonium)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Transdemonium
Image illustrative de l’article Transdemonium
Localisation
Parc Parc Astérix
Zone À travers le temps
Lieu Plailly, Drapeau de la France France
Coordonnées 49° 07′ 57″ nord, 2° 34′ 13″ est
Ouverture 2003
Fermeture
Données techniques
Constructeur(s) WGH Transportation Engineering
Concepteur(s) Jean Marc Toussaint
Coût 6 millions 
Structure métal
Type Train fantôme
Hauteur m
Longueur 300 m
Vitesse jusqu'à 25 km/h
Nombre de places 8 place(s)
Durée du tour 3 minutes
Taille minimale
requise pour l'accès
0,90 m
Site web parcasterix.fr

Le Transdemonium (ou Transdémonium[1]) est une attraction de type train fantôme sur le thème de l'An mille, située dans le parc à thème français Parc Astérix à Plailly, dans l’Oise.

Description[modifier | modifier le code]

Située dans la partie « À travers le temps », cette attraction est à l'origine un mélange de parcours scénique, de parcours à sensations et de train fantôme, fonçant au travers d'effets spéciaux, lumineux et sonores. La particularité de ce train fantôme est alors qu'il est pourvu de sensations, de petites descentes, de virages serrés ou encore d'accélérations brusques. Les effets sensationnels ont depuis été très réduits, ce qui rend l'attraction plus similaire à un traditionnel train fantôme.

Le parc a toujours désiré disposer d'une attraction de ce type. En 1989, un train fantôme nommé L'Apocalypse était présent (sensiblement au même endroit où sera construit le Transdemonium) mais a vite disparu. [2] Il aura fallu attendre presque 15 ans pour que l'idée refasse surface.

Le Transdemonium ouvre ainsi en 2003 (l'année précédente, un panneau sur le parc annonçait son arrivée future sous un autre nom : "Les Chariots Fantômes" [3]). La vitesse de pointe est alors de 25 km/h, la hauteur maximale est de cinq mètres et le parcours mesure environ 300 mètres. Son constructeur est WGH Transportation et Farmer Studio est responsable du thème et de la décoration. Quelques effets ont été réalisés par l'entreprise belge Giant. Les momies, squelettes, les rats et la chauve-souris géante sont créés par les Allemands de Clostermann Design. Jean-Marc Toussaint (coscénariste de La Trace du Hourra) assure la direction artistique et technique (ses premiers croquis datent de 1996). Il prête également sa voix à la plupart des personnages et créatures de l'attraction. Le Transdemonium accueille les visiteurs dans ses onze trains de deux wagons de quatre places chacun. La durée du tour est d'un peu plus de trois minutes, pour une capacité d'environ 700 personnes par heure.

La file d'attente commence à la sortie de la zone À travers le temps, du côté de la zone viking et de Goudurix, entre le Mini Carrousel et le restaurant La Halte des Chevaliers. La thématique est celle du château médiéval, et celle-ci commence par une prise de hauteur qui permet d'enjamber les niveaux inférieurs situés en contrebas. La file d'attente s'enfonce alors en souterrain et arrive alors dans une vaste salle ornée d'un puits fermé en son centre, d’où l'un des effets à sensations se jouait : la trappe de bois cadenassée se levait comme si une créature tentait de s'enfuir du puits. Des fumigènes et des effets lumineux étaient également joués. La queue se prolonge à un niveau inférieur, avant d'atteindre la station d'embarquement.

Le voyage s'effectue dans les oubliettes du château de Jehan de Ténèbres ; des monstres et des squelettes y sont présents. Le thème de l'attraction est basé sur le Moyen Âge, mais contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'intérieur de l'attraction ne représente pas de grandes salles de château car il faut se souvenir que le Transdemonium a pris place dans des oubliettes avec ses charpentes en bois, toiles d'araignées, squelettes ou encore chauves-souris géantes. De par l'attente prolongée dans l'ambiance de la file d'attente, l'obscurité constante et les effets dus au parcours, l’attraction peut effrayer les plus jeunes. Les enfants jusqu'à 1,30 m doivent être accompagnés d'un adulte et ceux de moins de 90 cm ne sont pas autorisés à monter à bord.

Mario Passinette, le guide, se fait d'abord entendre dans la file d'attente puis apparaît six fois dans l'attraction, il regarde les passagers monter dans leur wagon à la gare. Il est présent pour la deuxième fois dans la première montée où les visiteurs peuvent le voir tourner une grande roue en bois. Puis une troisième fois après la deuxième montée, il tourne au-dessus des wagons. Pour sa quatrième apparition, il attend les passagers pour la scène finale, où cette fois-ci son visage est devenu effrayant et alors il dit au public « Tout est fini pour vous ». On le voit une cinquième fois (en version géant qui éternue) juste après la scène finale. Enfin, enfermé dans une geôle, il surprend les visiteurs dans le couloir qui mène à la sortie.

Celle-ci, d'ailleurs, rend sur la zone de départ au travers de la gueule d'un monstre violet sculptée à-même le mur. La langue dudit monstre est quant à elle posée à même le sol. Cette sortie comprend la zone d'achat des photos du tour.

Depuis 2011, l'attraction reste très généralement à une vitesse constante. Cependant une accélération subtile ou à peine notable apparaît tout à la fin de l'attraction de manière brève. De plus, de nouveaux décors ont fait leur apparition et d'autres ont été retirés.[réf. nécessaire]

Le 22 juin 2018, un adolescent se blesse à la cheville en voulant descendre d'un wagon en marche [4].

Durant la saison 2019, lors des 30 ans du Parc, les portes de l'attraction restent fermées. En premier lieu, sa réouverture est prévue à l'occasion de l'événement d'Halloween Peur sur le Parc [5]. Toutefois, le projet tombe finalement à l'eau et l'attraction est alors définitivement abandonnée et démontée [6].

Synopsis[modifier | modifier le code]

« Jehan de Ténèbres, alchimiste renommé, se voit confier la mission d'enfermer les esprits et fantômes, avant qu'ils ne provoquent l'Apocalypse de l'An Mil. Pour les convaincre et les divertir, l'alchimiste promet de leur apporter des lots d'humains dans les méandres du château, afin qu'ils puissent exercer leur principal talent : faire peur. Son acolyte, Mario, pantin sans vergogne, sera leur guide.»

Réalisation[modifier | modifier le code]

  • Jean Marc Toussaint : directeur artistique et technique
  • Jim Bishop & Pip Greasley : composition musicale
  • Farmer Studios : design et effets spéciaux
  • WGH Transportation Engineering : système de transport
  • Amusement Illustrations & Design : direction artistique
  • Atelier artistique du béton et Interprofit : décors[7]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les deux orthographes sont autorisées et reprises sur les sources officielles. Il faut savoir qu'une majorité de sources officielles l'inscrit sans accent tel le site officiel, par trois fois [1], [2], [3].
  2. Parc Astérix, « La rue de Paris : Dépliant », sur Les Éditions Albert René, (consulté le 22 octobre 2018)
  3. http://trashercoaster.free.fr/parcs/parcasterixphoto2.htm
  4. « Fracture ouverte pour un ado dans une attraction du Parc Astérix », leparisien.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 17 août 2019)
  5. « Le Transdemonium revient pour Halloween », sur StarParc.be, (consulté le 26 juillet 2019)
  6. « Parc Astérix, la fin du TransDemonium - Interview d'un de ses concepteurs », (consulté le 17 août 2019)
  7. Making of de TransDemonium site de référence newsparcs.com 27 février 2011