Toxicodendron diversilobum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Toxicodendron diversilobum
Description de cette image, également commentée ci-après
Jeune plant.
Classification selon Tropicos
Règne Plantae
Classe Equisetopsida
Sous-classe Magnoliidae
Super-ordre Rosanae
Ordre Sapindales
Famille Anacardiaceae
Genre Toxicodendron

Nom binominal

Toxicodendron diversilobum
(Torr. & A.Gray) Greene, 1905[1]

Toxicodendron diversilobum (sumac de l'Ouest) est une espèce de plantes dicotylédones de la famille des Anacardiaceae, originaire de l'Ouest de l'Amérique du Nord.

Cette espèce est un arbuste ou une plante grimpante ligneuse qui se rencontre dans divers habitats : forêts mixtes, prairies, broussailles et maquis (chaparral). C'est une plante toxique pour l'homme, provoquant des démangeaisons et des éruptions cutanées allergiques par contact direct ou indirect ou par l'inhalation de fumée en cas d'incendie.

Synonymes[modifier | modifier le code]

Selon Catalogue of Life (7 août 2015)[2] :

  • Rhus diversiloba Torr. & Gray
  • Toxicodendron radicans subsp. diversilobum (Torr. & A.Gray) Thorne

Distribution[modifier | modifier le code]

L'aire de répartition de Toxicodendron diversilobum s'étend dans l'Ouest de l'Amérique du Nord, du Mexique au Canada : péninsule de Basse-Californie, Californie, Nevada, Oregon, Washington, et Colombie britannique[3].

Cette plante est commune dans des habitats diversifiés, depuis les zones ripariennes mésiques jusqu'aux maquis xériques du type chaparral[4]. Elle prospère tant à l'ombre ou la mi-ombre que sous la lumière directe du soleil, à des altitudes inférieures à 1500 m[5].

En Californie, cette plante se rencontre souvent dans les chaparrals et forêts claires, les broussailles côtières, les prairies et les bois de chênes, de sapins de Douglas (Pseudotsuga menzesii), d'épinettes de Sitka, de séquoias et de pins ponderosa), ainsi que dans les forêts mixtes sempervirentes[6].

Le nom originel du village où s'est développée la ville de Los Angeles, Yangna ou Iyaanga, était le nom donné à cette plante dans la langue des Amérindiens Gabrielinos[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Plant List, consulté le 7 août 2015
  2. Catalogue of Life, consulté le 7 août 2015
  3. (en) « Toxicodendron diversilobum (Torr. & A. Gray) Greene - Pacific poison oak », USDA (consulté le 8 août 2015)
  4. (en) « Anacardiaceae Sumac or Cashew Family », sur Jepson herbarium (consulté le 8 août 2015).
  5. (en) « Species: Toxicodendron diversilobum », sur Fire Effects Information System (FEIS), USDA Forest Service (consulté le 8 août 2015).
  6. (en) « Toxicodendron diversilobum (Torrey & A. Gray) E. Greene - Pacific poison oak, Poisonoak, poison, poison oak  », sur Calflora (consulté le 8 août 2015).
  7. (en) Ron Sullivan, « Roots of native names », sur SFGate, (consulté le 8 août 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]